Les choix de délibéré – 17 déc. 2018

Pour Jean-Loup Rivière

 

Jean-Loup RivièreÉcrivain, enseignant, penseur du théâtre, Jean-Loup Rivière est mort le 23 novembre à Paris à l’âge de 70 ans. Sa fréquentation – sa conversation – était précieuse : il avait l’art d’ouvrir des portes inattendues, de modifier les perspectives ; on avait, en sa compagnie, la sensation de se sentir plus intelligent. Ce lundi 17 décembre, le Conservatoire national supérieur d’art dramatique à Paris, où il enseignait, lui rend hommage. Il avait publié en 2002 Comment est la nuit ?, essai sur l’amour du théâtre, aux éditions de l’Arche : « Quelques émotions, quelques pensées, survenues à tout âge de la vie, et souvent très tôt, ne vous ont pas laissé en repos. Ni elles ne se dissolvent dans l’oubli, ni elles ne peuvent se ranger dans le tiroir des affaires classées. Elles sont devenues un membre, étrange et insistant, de la famille intérieure où, avec quelque image, quelque cicatrice, quelque geste, un sujet se reconnaît sans se comprendre. Que cette émotion et cette pensée aient été suscitées par le théâtre, alors, leur énigmatique persistance et leur désirée variation peut prendre le nom d’amour du théâtre ». RS

Hommage à Jean-Loup Rivière, Conservatoire national supérieur d’art dramatique, le 17 décembre à 19h

 

Hugo comics

Si vous ne pouvez pas voir Victor Hugo en peinture, essayez de le voir en caricatures, c’est fort drôle. Mais il faut vous dépêcher : l’exposition « Caricatures : Hugo à la une », organisée à la Maison de la place des Vosges, fermera le 6 janvier. Hugo n’avait pas 28 ans qu’on se payait déjà sa tête. À la veille de sa mort, les dessinateurs essayaient encore d’abattre la statue à grands coups de crayon rageurs. En vain. Hugo résiste à tout, même aux traits les plus fielleux. Ce sont ses adversaires qui ont pris un sacré coup de vieux. EL

« Caricatures : Hugo à la Une », Maison Victor Hugo, 6 place des Vosges, 75004 Paris. Entrée : 8 euros.