Autostabile : l’automobile vouée à disparaître ?

Faits divers, carnets mondains, nécrologies, publicités, potins et autres bruits du monde…

 

Naissance de l'Autostabile : l'automobile est-elle vouée à la disparition ?

 

C’est une véritable compétition à laquelle nous assistons depuis quelques mois entre Elon Musk et Bill Vuzay. Tout le monde connaît bien à présent le PDG de Tesla, ses voitures électriques et ses ambitions spatiales. On connaît moins le deuxième. C’est pourtant de lui que pourrait venir la vraie grande révolution attendue par tous les automobilistes soucieux de l’environnement… mais qui serait aussi à même de convertir les autres. Chacun sait l’importance qu’a pris la voiture dans notre vie quotidienne et à quel point il serait difficile de se passer de ce qui est pour beaucoup à la fois un prolongement de soi, un signe extérieur de richesse et surtout synonyme de liberté.
L’idée de Bill Vuzay est simple et n’hésitons pas à le dire géniale. Ce grand défenseur de l’environnement est convaincu que 90% des automobilistes ne sont pas prêts à se débarrasser de leur véhicule et que le passage à l’électrique n’est pas non plus la panacée, les réserves de matériaux nécessaires à la fabrication des batteries n’étant pas infinies et le recyclage de celles-ci posant toujours des problèmes insolubles. Le problème venant essentiellement de la circulation des automobiles et de la combustion des carburants fossiles nécessaires à leur fonctionnement, il propose la SEULE SOLUTION VÉRITABLE-MENT EFFICACE : Construire des véhicules qui ne se déplacent plus !
Ainsi est née l’AUTOSTABILE !
Cette invention n’a que des avantages. N’ayant plus besoin de moteur, de réservoir, de freinage, etc… son coût sera infiniment moindre que celui d’une automobile. Au prix d’un quelconque SUV, vous pourrez vous offrir la merveilleuse berline de vos rêves. Des pourparlers sont déjà engagés avec de nombreux constructeurs de voitures de luxe, afin de réaliser des déclinaisons de leurs modèles les plus prestigieux. Garée devant chez vous, ce bolide épatera vos amis et voisins.
Finis les embouteillages, les contrôles techniques, les amendes, les assurances prohibitives, les réparations coûteuses !
Mais ce n’est pas tout. Que ceux qui seraient séduits par le concept, mais craindraient d’être privés du plaisir que leur procure la conduite se rassurent. Tout est prévu à leur endroit ! Vous souhaitez par exemple traverser en famille les grands parcs naturels américains ? Rien de plus facile. Pour plus de réalisme, vous préparez vos valises et celles de vos enfants, vous les chargez dans le coffre – vous pouvez même saluer vos voisins – et vous vous installez. Attention, n’oubliez pas d’attacher vos ceintures ! Vos fenêtres sont bien fermées ? Sur l’ordinateur de bord, tapez l’itinéraire que vous souhaitez parcourir. Mettez le contact et c’est parti !
Aussitôt sur le pare-brise et les autres fenêtres de votre véhicule défilent les paysages de Monument Valley ! Vous tenez le volant et changez de vitesses, comme vous le faisiez dans votre ancienne voiture – qui ne sera plus bientôt plus qu’un lointain souvenir-. Sur la radio, vous entendez des airs de country & western, seulement interrompus par des publicités pour Coca-Cola ou McDonald.
Vous traversez à présent la Vallée de la Mort. Votre ordinateur de bord vous signale qu’à l’extérieur il fait 50°. Pas de panique, la climatisation s’est mise en route ! Tout est prévu pour que votre « voyage » se passe dans les meilleures conditions de confort, mais sans éli-miner ce qui fait aussi le charme de la route : les vibrations, bercements et autres légers mouvements dûs aux variations de revêtement des chaussées. Si vous « empruntez » un chemin, vous devrez éviter les trous et les bosses, si un dos d’âne est signalé, il vous faudra ralentir.
Pour pimenter un peu votre conduite et ajouter un autre élément ludique, toutes les règles du code de la route doivent être respectées. Si vous avez choisi de « sillonner » nos charmantes départementales et que dans un moment de relâchement, vous dépassez les 80 km /h dans une section sans séparateur central, vous risquez d’être flashé ! Vous perdrez des points comme dans la conduite réelle. Vous avez perdu vos 12 points ? Vous ne pourrez pas utiliser votre AUTOSTABILE pendant une semaine, sauf si vous gagnez haut-la-main le jeu du codequi vous sera alors proposé. Attention, vous n’aurez qu’une seule chance. En cas d’échec, vous serez vraiment condamné à attendre huit jours pour reprendre le volant. Dans cette attente vous pourrez toujours jouer au Mille Bornes avec vos enfants !
Pendant vos « déplacements », surtout n’oubliez pas de vous arrêter toutes les deux heures pour vous dégourdir les jambes, un risque de somnolence n’étant jamais à exclure. Toutefois, si vous perdiez le contrôle de votre véhicule et que vous fussiez victime d’un accident – virtuel bien entendu – n’ayez crainte, vos airbags se déclencheraient aussitôt !
Lorsque vous faites une pause, plusieurs options s’offrent à vous. Vos moyens sont limités, vous vous retrouvez donc dans votre environnement habituel. Ce n’est pas grave, mais cette interruption – même courte – peut casser un peu votre rêve d’évasion. Choisissez alors l’option drive-in. À chacun de vos arrêts, de charmantes serveuses (ou serveurs s’ils ont votre préférence) disposeront à vos portières des plateaux-repas avec vos boissons gazeuses et restaurations rapides favorites ! Vous avez de plus gros moyens… et un peu d’espace ? Dans ce cas, Bill Vuzay a conçu le dispositif qu’il vous faut ! Vous placez votre rutilante AUTOSTABILE dans un volume très simple (cubique, parallélépipédique ou cylindrique, avec toit plat ou demi-sphérique pour le modèle cylindrique), dont toutes les faces sont des écrans connectés avec l’ordinateur de bord, qui sera installé devant chez vous. Il sera bien sûr équipé de toilettes, distribu-teurs de boissons, etc, une véritable aire d’autoroute – le bonheur ? – en réduction ! Sortis de votre voiture pour une courte pause, vous resterez alors dans le même environnement ! Les plus aisés pourront bien sûr combiner cette option avec la précédente.
Vous avez la nostalgie des départs au travail et des embouteillages sur le périphérique, tapez « bison pas futé » sur votre ordinateur de bord. Aussitôt, vous aurez la sensation d’être coincé entre la porte de Bagnolet et la porte de Bercy. Tout ne sera plus qu’avertisseurs sonores et injures diverses. Quand vous vous trouviez « en vrai » dans ce genre de situations, vous vous disiez souvent que vous manquiez de réparties. Avec votre AUTOSTABILE, plus de problème, quelqu’un vous insulte, aussitôt s’affi-chent sur votre pare-brise les ripostes les plus cinglantes. Vous pouvez enfin vous défouler à loisir. Quelle revanche !
La quasi totalité des routes des cinq continents ayant été enregistrées dans votre ordinateur de bord, vous pouvez à présent découvrir le Monde, sans le polluer ! Bravo ! En effet, la totalité des fonctions de votre véhicule est alimentée par des panneaux solaires installés dans votre jardin, sur le toit de votre pavillon ou de votre immeuble.
Simon Persavet
Choses revues