La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

Hommage national
| 23 Juin 2022

Jean-Louis Trintignant vient d’être inhumé à Nîmes. Aucun hommage national ne lui a été rendu contrairement à d’autres artistes récemment disparus. Encore une fois beaucoup s’interrogent: pourquoi honorer Bebel et pas Michel Piccoli, Michel Bouquet et pas Jean-Louis Trintignant?

Nous avons interrogé l’entourage du président et de la nouvelle ministre de la culture. Il nous a été répondu que ces cérémonies avaient un coût et que l’État ne pouvait suivre le rythme effréné des disparitions de nos stars. On s’orienterait donc en haut lieu vers l’idée plus économique de rediffuser après chaque décès, sur écran géant, dans la cour des Invalides, l’hommage à Johnny Hallyday ou à Jean-Paul Belmondo. Entre nos deux vedettes nationales, la décision n’a pas encore été prise. Michel Bouquet a été rejeté d’emblée. Pas assez populaire!

En outre, le principe pourrait être étendu à nos écrivains (une rediffusion de l’hommage à Jean d’Ormesson a été brièvement étudiée avant d’être écartée) et scientifiques. Yves Coppens partira-t-il alors avec en lui quelque chose de Tennessee? Voilà en effet qui devrait allumer le “feu“!

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Panneau de droite à gauche

Trop rare image d’un panneau de droite réalisant qu’il était planté du mauvais côté de la route et qui tente de rejoindre le gauche, à ses risques et périls.