Ubu Trump

Dramaticule en deux actes

par Gilles Pétel

   

Véritable portrait de Monsieur Ubu, par Alfred Jarry. Bois de 74 x 113 mm publié dans Le Livre d'Art, n°2, 25 avril 1896, dans l'édition originale d'Ubu Roi et la Revue Blanche du 15 août 1896

Acte I

La scène se passe
dans la Tour Ubu.

Père Trump.– Merdre.
Mère Trump.– Oh ! Voilà du joli, Père Trump. Vous êtes un fort grand voyou.
Père Trump.– Comment Mère Trump ! Est-ce que je ne possède pas la plus jolie tour de Manhattan ?
Mère Trump.– Vous êtes bien fainéant, Père Trump. Une tour ! Et vous croyez posséder le monde !
Père Trump.– Ma tour est toute dorée ! Elle compte 195 étages et des poussières. Elle gratte le cul du ciel. Merdre, Mère Trump ! Ma tour pète plus haut que votre cul ! Bougre de merdre !
(Lire l’acte I) 

Acte II

La scène se passe 
à la Maison blanche.

Père Trump.– Merdre. 
Mère Trump.– Vrout, merdre ! Nous y sommes !
Père Trump.– J’ai faim !
Mère Trump.– J’ai envoyé votre loyal Michael Pinn chercher des hamburgers chez le bouffre Donald.
Père Trump.– Ah ! Les décorateurs!
Premier décorateur.– Vous voulez vraiment changer tout le mobilier ?
Père Trump.– Je ne suis pas devenu Président des États-Unis pour vivre au Moyen-Âge. Et changez les moquettes. Je veux du léopard au sol. 
(Lire l’acte II)