AccueilBrest 1982-1992

Catégorie : Brest 1982-1992

Brest 1992 : le port et la ville (3)

Brest 1992 © Gilles Walusinski

Dernière séquence du travail à Brest en août 1992 pour la commande publique passée par le ministère de l'Équipement à six photographes : Le port et la Ville. L'appareil Horizon produit des images intéressantes si l'on prend garde à maintenir l'horizon, comme l'évoque son nom, au centre de l'image. Le niveau à bulle intégré au viseur de l'appareil assure au photographe qu'il maintient le dos et donc le film bien vertical. Ces vues panoramiques permettent de capter l'évolution de la ville et invitent à poser une question : combien de temps faut-il attendre pour qu'une photographie devienne lisible en accord avec les intentions de son auteur ? L'occasion, aussi, de réfléchir sur les intentions de ceux qui passent des commandes publiques.
(Lire la suite, voir les photos)

Brest 1992 : le port et la ville (2)

Brest 1992 © Gilles Walusinski

Arriver à Brest en plein cagnard d'un mois d'août particulièrement chaud, se confronter à une ville déserte et se replier vers le port de plaisance pour trouver un hôtel, c'était en 1992. Une commande en poche, Le port et la ville, me résoudre à arpenter les rues vides et regretter l'accompagnement dont j'avais bénéficié en 1982, tenter de retrouver des lieux déjà photographiés, le quartier de Pontaniou, notamment, et conclure qu'en fin de compte la liberté serait le meilleur moteur de mon travail. (Lire  l'article, voir  les photos)

Brest 1992 : le port et la ville (1)

Brest 1992 © Gilles Walusinski

En 1982, une commande passée par l'association des PACT-ARIM et la revue Habiter m'avait permis de travailler à Brest. En 1992 le Ministère de l'Équipement lançait une "commande publique" dont le titre Le port et la ville correspondait à la préoccupation politique du développement – difficile – des ports en France comparé aux grands ports européens. Je décidai alors de revenir à Brest et d'y partir au mois d'août pour respecter le délai qui m'avait été donné. Cette année 1992, un peu plus encore qu'en 1982 le mois fut inhabituellement chaud pour le Finistère. La vie du port était au ralenti mais les chômeurs profitaient de leur temps libre pour venir pêcher dans les bassins déserts au volant de leur R12 increvable. (Lire l'article, voir les photos)

Brest 1982 : la villes, les pauvres, le port (5)

Brest 1982 © Gilles Walusinski

J'ai choisi de montrer ici trois familles. La première est celle d'une maman de deux garçons. Seule avec eux et un imposant berger allemand, la mère me faisait visiter sa cuisine toute neuve. Dans un autre village nous avons visité une famille d'immigrés portugais installés dans une petite maison très modeste. Le père était fier de nous faire voir le garage qu'il avait aménagé près du poulailler et du bout de champ qu'il cultivait. Dans le quartier de Recouvrance, Sylvain Legrand m'accompagna chez un docker au chômage. Trois enfants et leur jeune maman qui me disait avoir trente ans vivaient dans une maison presque insalubre, prêtée par la mairie. (Lire l'article et voir les photos)

Brest 1982 : la ville, les pauvres, le port (4)

Brest 1982 © Gilles Walusinski

L'été se terminait. Le soleil avait contredit la grisaille, cliché bien installé dans les mémoires brestoises. Parler des pauvres qu'on baptisait nouveaux pour désigner ceux qui restaient au bord du chemin, nous amena à penser qu'il fallait aussi parler de leurs rêves, de ce qui les extrait de ces quotidiens besogneux. Quoi de mieux qu'un match de foot pour que les hommes se retrouvent. Pas de femme, si une seule que les mecs regardent. Peut-être pour le sac de cacahouètes qu'elle a apportés ? L'équipe de Brest s'appelle l'Armoricaine, le bistro d'en face aussi et c'est par là que tout commence... (Lirel'article et voir les photos)

Brest, 1982 : la ville, les pauvres, le port (3)

Brest, 1982 © Gilles Walusinski

Cette année-là, à Brest, il avait fait chaud. Une fin de semaine que d'aucuns nommeraient week-end, j'avais comme quartier libre ; j'avais décidé d'aller voir les plages alentour, le port et les activités qui pouvaient s'y attarder. Flâner dans Pontanézen, retourner vers les cités qu'on disait de transit, insérées dans les cités d'HLM hâtivement construites dans les années 1960. J'aime particulièrement cette photo d'une mère de famille nombreuse menant d'un pas décidé sa marmaille à la plage. Une photo que mes commanditaires de l'époque trouvaient banale, sans intérêt documentaire. La présence automobile dérangeait l'esthétique en vogue. Nous la regardons différemment, le temps a passé... (Lire l'article et voir les photos)

Brest 1982 : la ville, les pauvres, le port (2)

Brest, 1982 © Gilles Walusinski

Le quotidien des « nouveaux pauvres » tels qu'on nommait en 1982 ceux que la société laissait en marge, pouvait se vivre dans ce qu'on nommait cités de transit. Des logements très modestes, d'un confort sommaire, offraient des solutions qu'on souhaitait temporaires à ceux qui en bénéficiaient. La première série de photos que nous avons publiées pouvait donner une idée du paysage brestois, de la présence un peu oppressante de l'industrie de l'armement, l'Arsenal coupant la cité en deux territoires. Nous avons défini plusieurs thèmes qui devaient guider le travail de reportage. D'abord choisir un quartier et son « centre social ». Ce fut Pontanezen, un quartier au nord-est de la ville. Pendant mes temps libres, j'arpentais aussi l'autre rive de La Penfeld, dans le quartier ancien de Pontaniou. (Lire l'article et voir les photos)

Brest 1982 : la ville, les pauvres, le port (1)

Brest, 1982 © Gilles Walusinski

À dix ans d'intervalle, en 1982 et 1992, je me suis rendu à Brest pour honorer deux commandes à l'initiative du ministère de l'Équipement. Deux travaux documentaires, l'un dans le cadre d'une campagne de réhabilitation de logements insalubres, l'autre autour du thème "Le port et la ville". Regarder le travail produit pour ces deux commandes, 37 ans et 28 ans après, permet de s'interroger sur l'évolution sociale, sur son impact sur la ville et peut-être se poser d'autres questions en lien avec l'actualité.  La première séquence que nous publions ici sera la description de la ville de Brest, telle que je la vis en 1982. Suivront sur plusieurs semaines de nouvelles séquences, traitant chacune d'un aspect de la vie de ces mal nantis, qui m'évoquent d'autres situations actuelles non moins alarmantes. (Lire l'article et voir les photos)