Expérience en sous-sol

Renaud Cerqueux, Afin que rien ne change, Le Dilettante
Personnage principal, un milliardaire : « Les premiers millions engendrent un sentiment enivrant de toute-puissance. Au premier milliard, on devient carrément immortel. » Oui mais parfois, aussi, on se fait enlever, séquestrer dans une cave pendant des semaines, des mois. C’est ce qui arrive à Emmanuel Wynne, quatrième fortune de France, « magnat des transports, millionnaire, puis milliardaire, patron de presse, actionnaire de centaines d’entreprises. » Pas de demande de rançon : « Tu as été enlevé pour les besoins d’une expérience. » Son geôlier le met au travail, il devient « empileur de sucres » : parodie de poste, parodie d’entreprise, parodie de dialogue social. C’est cruel, c’est drôle aussi, c’est assez noir. Bonne lecture de rentrée. NP
   
Renaud Cerqueux, Afin que rien ne change, Le Dilettante

   

Fille (de)

Gaël Octavia, La Fin de Mame Baby, Gallimard, 2017
« … dans la vie, on était la fille de quelqu’un puis la femme de quelqu’un, parce qu’il y avait deux mots pour désigner le garçon et le fils, mais un seul pour la fille, de même que deux mots distinguaient l’homme et le mari, tandis que la femme n’en avait qu’un… Mariette pensait que l’on pouvait être un garçon indépendamment de sa qualité de fils, indépendamment de ses parents, parce que des millénaires de mythes tenaient lieu de parents aux garçons. »
Lisez, lisez le roman de Gaël Octavia : c’est une merveille, un texte qui émeut sans prévenir et qui démontre sans imposer. NL
    
Gaël Octavia, La Fin de Mame Baby, Gallimard, coll. Continents noirs

 

Le désir sous Tripp

Extases (tome 1) de JeanLouis Tripp, Casterman, 2017Les filles, c’est pas facile. Quand on est gamin, on n’y comprend rien. Et ça ne va pas en s’arrangeant quand les hormones s’en mêlent, que ce truc qui durcit tout le temps entre les jambes devient une obsession. Le désir est partout, et avec lui, inséparable, l’envie de sentir son cœur battre. « Autobiographie sexuelle » de JeanLouis Tripp (coauteur de Magasin général), Extases traite avec simplicité et pudeur un sujet délicat, le désir masculin, sans pour autant se cacher derrière des faux-semblants. Il est très clairement question de bites, de désirs, de fantasmes. Et des contradictions que rencontre un jeune homme lors de ses découvertes intimes – entre besoin d’être rassuré, de construire, et frénésies d’aventures. SE
 
Extases
(tome 1), de JeanLouis Tripp, Casterman, 2017, 22 euros.
 

Raynaud, sur le toit de Marseille

Jean-Pierre Raynaud invité au MaMoCinquième invité du MAMO (Marseille Modulor), Jean-Pierre Raynaud part à la rencontre de l’architecture de Corbusier. Sur le toit de la Cité Radieuse, dont le gymnase est devenu un lieu de création, l’artiste au pot de fleur et aux carrelages blancs a installé une flèche monumentale de 17 mètres sur la terrasse. « Je pose un signe sur cette architecture pour la confronter à mon échelle personnelle », dit-il. Une rétrospective – Auto-portraits, 100 containers renfermant les débris de la maison Raynaud, 3 Cuves (1968), 3 Sens interdits et le film La Maison de Jean-Pierre Raynaud – font entrer dans son oeuvre. AMF
   
MaMo, Centre d’Art de la Cité Radieuse, 280 Boulevard Michelet, 13008 Marseille, jusqu’au 1er octobre   

    

Cherchez le Passage de Paris à Pantin

Le long du canal de l’Ourcq, une « troisième » rive s’est ouverte. Il suffit de lever la tête sous le tunnel, au pied de l’escalier situé entre le boulevard Sérurier et le quai du canal. Apparaît alors « De Passage», une œuvre artistique lumineuse réalisée par Les Arts Codés et le graphiste Malte Martin (Agrafmobile). Cette constellation de signes clignotants éclaire la vie de ce lieu un peu perdu, la voûte s’’illumine en fonction du passage des piétons, cyclistes, péniches. Cette installation est lauréate du budget participatif 2014 de la Ville de Paris, pour le projet « Reconquête Urbaine ». AMF 

   

Entrée en gare-jardin à Angers

Depuis le 11 juillet, cinq arbres – trois camphriers et deux ficus – lévitent à cinq mètres de haut dans la gare TGV d’Angers Saint-Laud. Que se passe-t-il ? Cette installation pérenne du designer végétal Alexis Tricoire est la première gare-jardin, une commande de Gares et Connexions, gestionnaire de l’ensemble du réseau SNCF. Qui entend mieux caractériser les stations emblématiques de France. Ici, une porte de verdure vers la douceur angevine d’une ville très verte. Et une pause pour regarder pousser cette forêt suspendue. AMF

 

Couleurs Bordeaux

Paysages de Bordeaux 2017La saison culturelle Paysages  de Bordeaux 2017 a été ouverte le 1er juillet, à la vitesse de la LGV ! Entre l’exposition « Landskating anywhere » à Arc-en-Rêve et « Black Whole for Whales » de Daniel Firman à la Base sous-marine, on fera un beau prélèvement de « Couleurs » au musée du design et des arts décoratifs. La Biennale Agora d’architecture, d’urbanisme et de design sera consacrée aux « Paysages augmentés », mis en scène par le paysagiste belge Bas Smets (du 14 au 24 septembre). AMF
     
Paysages de Bordeaux, jusqu’au 25 octobre. 
 

Jardins en bord de Loire

Festival international des jardins de Chaumont-sur-LoireDepuis 26 saisons, 700 prototypes de jardins fleuris et végétalisés ont été imaginés au Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire. Cette année, sur le thème du Pouvoir des fleurs, on passera du « Levant » au « Pouvoir des sorcières », de « Papillonnez » à « L’autre côté du miroir », autant de compositions qui ont été primées. Ce rendez-vous, inventé en 1992, reste un laboratoire de la création paysagère très fécond. Riche de drôles d’idées à cultiver. AMF
     
Chaumont-sur-Loire (41), jusqu’au 5 novembre. 02 54 20 99 22  

   

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Chaque semaine, les choix de délibéré

Spectacles, livres, films, expos…

cropped-d-sf.png