AccueilChroniquesJe me tais et je vais vous dire pourquoi

Catégorie : Je me tais et je vais vous dire pourquoi

Fashion Freak Show : #OnEstTousBeaux

Le Fashion Freak Show à l'affiche des Folies Bergères à Paris est le récit de la vie de Jean Paul Gaultier par lui-même. JPG flirte depuis toujours avec la culture populaire. Son spectacle se veut très feel good, clamant que "tout le monde est beau" – ça peut paraître un peu benêt dit comme ça, mais venant d'un artiste à l'origine de créations si audacieuses et belles, ça fait son effet.

#Strasbourg : la cacophonie et la fureur

C'est un début de soirée d'hiver, les empoignades post-discours présidentiel battent leur plein quand soudain : "Coups de feu sur le marché de Noël de Strasbourg : au moins un mort et six blessés" (in @lemonde). Le cerveau en mode alerte, je balaie les sites d'information. En vain. Il faudrait attendre. Mais les réseaux, même s'ils ne sont pas davantage informés, ont ce talent : ils nourrissent la tension.

Comment flinguer sa marque de luxe en trois jours et cinq icônes

Comment flinguer une marque d’envergure internationale en trois jours et cinq icônes ? C’est le défi brillamment relevé par Stefano Gabbana, cofondateur de la marque de fringues de luxe Dolce & Gabbana, entre le 18 et le 21 novembre 2018. L’histoire d’une chute brutale qui souligne une fois de plus que sur les réseaux sociaux aussi il peut être utile d’apprendre à se taire. 

Hashtag Juste mariés

Voici que sur mon WhatsApp, je reçois ceci... Ils sont contents, ils viennent de se fiancer, ou plutôt de se marier si on en croit des restes de traditions joaillières et cette pierre montée sur or sablé plutôt qu'en solitaire. C'était la semaine dernière – "une semaine, déjà..." Ils ont bu un coup pour fêter ça, elle glousse : "J'ai trop envie de le dire à la terre entière." Il va pisser, elle prend la photo. Elle ne sait pas trop quoi écrire... 

Dick pics et ça fait mal

Au début, il y a une bite. Ou plutôt, une photo de bite. Anonyme. Envoyée à une de mes connaissances sur les réseaux. La chose s’appelle une dick pic. Des hommes en envoient généralement à des femmes, sans que celles-ci aient demandé quoi que ce soit – un comportement étrange, directement en lien avec les applis et les réseaux sociaux. Les filles en parlent entre elles sur le registre "ah oui, toi aussi ?"... il y en a même qui en ont fait la base de leur activité professionnelle. 

L’obsession du bout des doigts

Il y a longtemps, quand le soir tombait, on s'installait devant "le petit écran". Pour les digital natives et quelques autres, on parle ici de la télévision, qui fut durant quatre décennies, envisagée comme une fenêtre ouverte sur le monde avec ses une à six chaînes. Aujourd'hui on est tous 2.0, une tablette sur les genoux, un téléphone dans la main, CandyCrush à tous les étages. L'écran est devenu plus éternel que n'importe quel diamant, plus envoûtant aussi. 

James Franco, salaud, le peuple aura ta peau

Il n’est pas question ici de défendre James Franco des accusations de harcèlement dont il fait l'objet. Que l'acteur-réalisateur soit jeté aux lions si la justice le juge coupable ! Mais peut-on éviter les « je condamne donc je suis », voire « je fais plus de bruit que vous donc je vous enterre tous » ? On pourrait par exemple faire un truc fou comme réfléchir, discuter de certains sujets en privé et choisir de ne pas les aborder sur les réseaux.