Les choix de délibéré – 28 déc. 2016

CINÉMA

 

Cinéma, es-tu là ? 

Personal Shopper, thriller d’Olivier Assayas, avec Kristen Stewart…Qu’on aime voir ressuscité le même cinéma fantôme, ce spectre de la Nouvelle Vague bourgeois et complaisant, vide de toute urgence mais plein du triptyque sacré actrice fascinante + deuil dépressif + époque superficielle, pourquoi pas ? Qu’on s’offre les délicieux frissons transgressifs d’encanailler l’opus arty et auteur avec les codes de genre du thriller fantastique, au prix d’un suspense inepte et d’un surnaturel low-cost, passe encore (le septième art, médium des vivants et des morts, etc)… Mais qu’à Olivier Assayas, cinéaste d’expérience et de talent certes, Cannes ait attribué la Palme de la mise en scène, quand elle culmine ici dans des champs / contre champs entre Kristen Stewart maquillée fatiguée et des inserts sur des textos, voilà qui dépasse notre entendement. Cinéma, es-tu là ? TG

Personal Shopper, thriller d’Olivier Assayas, avec Kristen Stewart…

 

Étoile Noire

Rogue One: A Star Wars Story, space opera de Gareth Edwards, avec Felicity Jones, Mads Mikkelsen, Diego Luna…Sans doute, à entendre Gareth Edwards, auteur de la belle SF sombre de Monsters et Godzilla, annoncer qu’il avait placé ce spin off  sous l’influence réaliste et noire des films de gangsters et de guerre, avions-nous rêvé trop fort à une franchise soudain rebootée, le mythe teenager devenu adulte, riche d’enjeux contemporains et de formes radicales… La déception dissipée, et bien moindre que pour l’épisode VII, reste à se laisser embarquer pour quelque odyssée cosmique dans un amas de (bonnes) étoiles – jolie présence de son héroïne bad ass, intrigues politiques et policières intriquées l’une à l’autre, démesure spectaculaire des paysages et des batailles en 3D. À défaut du Génie, que la Force soit avec vous… TG

Rogue One : A Star Wars Story, space opera de Gareth Edwards, avec Felicity Jones, Mads Mikkelsen, Diego Luna…

 

SÉRIES

 

Il était mille fois dans l’Ouest

Westworld, série TV créée par Jonathan Nolan et Lisa Joy, avec Evan Rachel Wood, Anthony Hopkins, Ed Harris, Thandie Newton…Sur cette première saison, juste une des meilleurs séries télévisées de tous les temps. Adaptée du roman et du film Mondowest de Michael Crichton, Westworld nous embarque dans un hallucinant parc d’attraction géant : les riches de notre monde viennent s’y libérer et s’y révéler dans un univers de western où ils peuvent tuer, torturer ou violer en toute sécurité, puisqu’ils ont affaire à des androïdes, de parfaits robots humains qui s’ignorent. Non seulement cette super production spectaculaire, portée par des interprétations hauts de gamme, se paie le luxe de métisser deux grands genres, western et SF, pour philosopher puissamment sur la conscience et la liberté, mais elle s’impose comme la première grande “meta-série“, une œuvre réflexive ultime : qu’est-ce donc que ce parc où l’on dirige des personnages, construit des décors, élabore des scénarii… sinon la fiction audiovisuelle elle-même ? TG

Westworld, série TV créée par Jonathan Nolan et Lisa Joy (produite notamment par J. J. Abrams et Bryan Burk), avec Evan Rachel Wood, Anthony Hopkins, Ed Harris, Thandie Newton…

 

Rattrapage

À l’heure des bilans idiots, voici deux séries de 2016 pas idiotes, et méconnues. La première : Horace and Pete, comédie douce-amère qui se déroule dans le huis clos d’un bar truffé d’alcoolos et de naufragés de la vie. Écrite et réalisée par l’humoriste Louis C.K., ici dans une veine dramatique, elle n’est disponible que sur le site web de ce dernier (31 dollars pour la saison de dix épisodes). La seconde : American Crime (à ne pas confondre avec American Crime Story), série criminelle hors normes de John Ridley puisqu’elle laisse sur le bord du cadre enquêteurs, avocats, procureurs et autres héros habituels, pour ne s’intéresser qu’aux victimes. Aussi riche qu’un cours de sociologie, nettement plus fluide. La deuxième saison vient d’être diffusée sur Canal+ Séries. Elle circule encore dans les recoins obscurs du Web. EL

Horace and Pete, disponible à l’adresse louisck.net/package/horace-and-pete
American Crime, disponible, euh, quelque part sur Internet

 

 

PODCASTS / LITTÉRATURE

 

Henry James forever

2016, ce fut d’abord et surtout l’année du centenaire de la mort du divin Henry James (1843-1916). Cela n’a pas échappé à France Culture qui a consacré de nombreuses émissions à l’écrivain, en particulier quatre épisodes de La Compagnie des Auteurs, trois nouvelles dans la case Fictions/Samedi noir et une apparition dans Les Nouveaux Chemins de la Connaissance (Deleuze et la littérature : Henry James, l’art du secret). EL

Henry James, podcasts de France Culture sur le site de la chaîne ou sur iTunes

 

LIVRES

 

Faire la paix à la paix

Jean-Claude Carrière, La Paix, éditions Odile Jacob, 2016Nous vivons en paix et nous sommes en guerre. Nous naissons ennemis d’une armée de suicidaires nourrissant une nouvelle stratégie « de mille entailles » qui, si elle fait réfléchir à cette nouvelle forme de lutte menée par des morts-vivants, oblige aussi à repenser la paix. À en réaffirmer le besoin. La fragilité. La nécessaire utopie. Effort de guerre ? Qui a jamais entendu parlé d’un « effort de paix ». Peut-être est-ce le moment. LB

La Paix de Jean-Claude Carrière, Odile Jacob, 22,90 euros (ebook 18,99 euros)