Trump, la contre-danse

4,1% des habitant.e.s de Washington ont voté pour Donald J. Trump. Alors que la ville se transforme avec l’arrivée des supporters du futur président des Etats-Unis pour assister à l’investiture, plusieurs groupes ont organisé des événements pour protester contre l’investiture du Président Donald J. Trump : une queer dance party devant la nouvelle maison du vice-président Mike Pence, connu pour ses positions homophobes ; une distribution de joints dans la capitale ; plusieurs manifestations le jour même de l’investiture sous le mot d’ordre « disruptJ20 » (pour la date de l’investiture, le 20 janvier). Ces photos ont été prises à McPherson Square et Lafayette Square, tout près de la Maison Blanche. 

 

Mike Pence a dit que « plus de la moitié » des femmes qui avaient participé à la Women’s March étaient des supporters de Trump. Le signe qu’on est vraiment entré dans la nouvelle ère des « faits alternatifs », vantés par la conseillère du nouveau président des États-Unis. Organisée comme réaction aux propos misogynes pendant la campagne et aux attaques contre les droits des femmes du candidat Trump, la Women’s March a réuni au moins 3 millions de participant.e.s dans le monde (on attend les chiffres officiels) et un grand nombre de pussyhats roses tricotés pour l’occasion. On a dénombré plus de 600 manifestations dans le monde. 

 

Hélène Quanquin

Imprimer Imprimer