La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

À l’Est, du nouveau
| 05 Jan 2024

Tous les stratèges s’accordent à dire depuis le début du conflit que l’Ukraine ne serait que la première étape de la reconquête des territoires perdus qui redonneraient sa grandeur à la Russie éternelle.  Les mêmes experts prédisent que la Pologne ou les états slaves seraient les prochains objectifs. Nos envoyés spéciaux sont en mesure d’affirmer qu’ils font une erreur grossière. À trop scruter les frontières occidentales de la Russie, ils n’ont pas vu ce qui est en préparation quelques milliers de kilomètres plus à l’Est. Depuis des mois, c’est une véritable armada qui est réunie en catimini dans les ports de Provideniya et Anadyr.

Nous pouvons à présent l’affirmer. La prochaine cible de Vladimir Poutine serait bien l’Alaska! Le dictateur a souvent évoqué en privé le rachat, le 30 mars 1967, par les États-Unis de ce que l’on appelait encore au XIXème siècle “l’Amérique russe” pour la modique somme de 120 millions de dollars actuels. “Un marché de doupes (sic)!” répétait-il à l’envi.

Notre dossier complet et l’analyse de Line Magineau sont à retrouver dans nos pages 5, 5 & 5.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Vitesses ressenties

Les nouvelles limitations de vitesse prennent désormais mieux en compte celles ressenties par les automobilistes.

Architecture: une proposition de Jérémie Decker

Dans la banlieue bouleversée par le Grand Paris, des promoteurs, avec la complicité d’architectes sans talent, commettent des ensembles interchangeables sans aucun intérêt ni avenir. Beaucoup de ces réalisations se dégradent à peine finies et devront probablement être totalement remaniées ou entièrement détruites d’ici 20 ou 30 ans. C’est bien la première époque où des architectes auront vu autant de leurs réalisations détruites de leur vivant!