La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

Un Corbusier pas si radieux
| 18 Nov 2018

#guide

 

Le Corbusier, zones d'ombre, coordonné par Xavier de Jarcy et Marc Perelman, éditions Non Standard, 2018, 25 eurosUn vent critique et tenace continue à souffler sur le monument Le Corbusier. Après trois livres en 2015 qui ont fissuré son image [1], paraît un nouvel ouvrage, collectif cette fois-ci, où l’on retrouve les trois auteurs : Le Corbusier, zones d’ombre, aux éditions Non Standard. C’est à la Galerne, « la » belle librairie du Havre, qu’il a été lancé, le 16 novembre. Marc Perelman, architecte et professeur d’esthétique, y fait défiler l’idéologie totalitaire de la Ville Radieuse, le journaliste Xavier de Jarcy aborde la question de l’eugénisme. Le critique François Chaslin y développe l’Affaire Corbusier, une polémique médiatique. Jean-Pierre Frey, architecte et sociologue invité, débusque « une violence symbolique faite aux classes populaires malgré la générosité affichée des intentions. » Les relations de Corbu avec le fascisme français, puis avec Vichy, son peu d’intérêt pour les classes populaires et les usagers, tout y est à nouveau examiné, précisé, à partir de ses textes, par huit auteurs. Plus sa pensée s’éclaire, plus son humanisme apolitique s’assombrit. Le débat est-il possible en France sur « le plus Grand Architecte du XXe  siècle » ? La discussion se poursuivra à la Galerne, avec un livre en solo de François Chaslin : Rococo ou drôles d’oiseaux, essai littéraire, drôle et dessiné, sur les mœurs intellectuels autour de l’architecte « auquel on trouvait une tête de corbeau ».

Anne-Marie Fèvre
Guide

Le Corbusier, zones d’ombre, coordonné par Xavier de Jarcy et Marc Perelman, éditions Non Standard, 2018, 25 euros.
François Chaslin, Rococo ou drôles d’oiseaux, éditions Non Standard, 2018, 28 euros. Rencontre à La Galerne, le 23 novembre à 18 h au Café, 148, rue Victor-Hugo, Le Havre. 02 35 43 22 52.

[1] François Chaslin, Un Corbusier, Seuil, 2015.
      Xavier de Jarcy, Le Corbusier, un fascisme français, Albin Michel, 2015.
      Marc Perelman, Le Corbusier, une froide vision du monde, Document/Michalon, 2015.

   

0 commentaires

Dans la même catégorie

La bande sauvage

Où sont ces mystérieux cavaliers, ces Rimbaud de la roue, l’haleine chargée de haschich et les yeux clignotants comme s’ils venaient de traverser le désert avec un savoir secret, où sont-ils maintenant ? Les poètes d’antan ou de demain, où sont-ils passés ?

Haut les masques

Le festival  toulousain L’histoire à venir s’interroge, pour sa quatrième édition, sur les “usages du faux”. Avec des universitaires, des écrivains, des traducteurs, des scénographes. À suivre sur Youtube…

Amélie Nothomb divine sur Audible

Déjà connue pour ses romans à succès, Amélie Nothomb se lance dans une série audio autour des mythologies du monde entier. Cette série en 11 épisodes intitulée La Divine Comédie sera bientôt disponible sur la plateforme Audible.

Lettre d’adieu pour aller nulle part

Pas un seul visage heureux le long de mes six kilomètres de marche quotidienne. Chercher à manger, c’est la spécialité nationale. Ça l’a toujours été, en dehors de quelques trêves, et encore.