Accueilprésidentielle 2017

Catégorie : présidentielle 2017

J'ai rêvé qu'Emmanuel Macron arrivait à l'Élysée armé d'un balai radioactif

Rodrigo García: Zidane vs Marine Le Pen (J’ai rêvé qu’Emmanuel Macron arrivait à l’Élysée armé d’un balai radioactif)

Jorge Luis Borges aimait à commencer ses discours en citant un philosophe ou un poète. "Mesdames, Messieurs, Démocrite d’Abdère a écrit que…" C’est une fort jolie façon de commencer, que je vais faire mienne. Mesdames, Messieurs, Zinedine Zidane a déclaré, avant le match Real Madrid-Las Palmas, qu’il invitait les Français à voter contre le Front national. Ces paroles, qui parvinrent tel un faisceau lumineux aux médias français, auront un écho ; nombreux sont les citoyens abusés par les idées de l’extrême droite qui changeront d’opinion et suivront l’avis de leur idole. Vous pouvez vous moquer, c'est pourtant ce qui va arriver, et je me réjouis que la célébrité puisse servir à ça. Aux antipodes, il y a nous, les artistes, ignorés des partisans de Marine Le Pen et de tant d’autres. (Lire l'article)

J34 – L'opium du peuple

Devant son écran, le supporteur hésite. Soirée électorale ou Lyon-Monaco ? Voire, le clásico Madrid-Barcelone ? Il se sent coupable, la voix de la raison martèle ses arguments. À la différence des précédents, le scrutin est serré, quatre candidats pourraient passer au second tour. D’accord, mais après quatre saisons dominées par le Paris Saint-Germain, la Ligue 1 offre enfin un peu de suspense… Dilemme. Alors, le supporteur décide de zapper d’une chaîne à l’autre, un peu honteux. Le football est l’opium du peuple, et il se sait dépendant… (Lire l'article)

Redresseur de torts ?

Comment savoir a priori qu’un échantillon est représentatif ? Et d‘ailleurs, que recouvre cette notion ? Nous savons tous ce qu’en est l’opposé, à savoir un échantillon biaisé. Si vous faites un sondage d'opinion sur l’adoption homoparentale à la sortie de la messe de Saint-Nicolas-du-Chardonnet, une étude épidémiologique sur le tabac dans la file d’attente du buraliste de la Place de Clichy ou une enquête de popularité pour Mélenchon dans les tribunes de l’hippodrome de Saint-Cloud, il y a fort à parier que vous obtiendrez des chiffres pour le moins faisandés... (Lire l'article)

J33 – Coup de comm'

Candidat à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron a récemment déclaré sa flamme à l’Olympique de Marseille. Dans un football français polarisé par la rivalité Paris-Marseille révélatrice de vieux enjeux socio-culturels, voilà une prise de position étonnamment tranchée pour celui que ses adversaires accusent d’être « d’accord avec tout le monde ». Dans des campagnes électorales où tout est précisément calculé par les conseillers en communication, le supporteur voudrait que le choix du club fût celui du cœur. Il n’en est rien, les clubs ont une image qu’il est plus ou moins recommandable d’associer à celle d’un candidat. Alors, pourquoi ce choix en apparence clivant pour le candidat du consensus ? (Lire l'article)

Biodiversité

Frelon

Le sujet s’était invité dans la campagne présidentielle peu avant le premier débat, suite à un fait divers tragique : dans le Loiret, un vieux monsieur piqué par des frelons asiatiques se trouvait dans le coma. Impossible d’éluder la question, les candidats s’étaient préparés en conséquence. Sans surprise, ce fut la candidate nationaliste qui lança la polémique : "On ne peut plus se promener à la campagne sans avoir peur. Ils se déplacent en essaims et s’attaquent aux personnes vulnérables. On n’est plus en sécurité chez soi !" (Lire l'article)

Il revient

François Hollande: "Il revient", une chronique d'Edouard Launet

Dimanche dernier, tard dans la soirée, François Hollande s’est fait ouvrir les portes du Panthéon. Il est descendu dans la crypte en demandant à son garde du corps de ne pas le suivre. Il est entré dans le caveau XXIV et s’est agenouillé devant le cercueil contenant les restes de Victor Hugo. Le micro Oktava MK-319 placé dans les lieux par les services secrets russes a capté ce monologue, que nous avons expurgé des passages ayant trait à l’usage de l’arme atomique. "Oh mon cher Victor Hugo, je ne sais pas, je ne sais plus. Dois-je y aller ou pas ?" (Lire l'article)

Exil

En exil sur Guernesey

Des indiscrétions recueillies par délibéré au café de l’Europe, 28 place Raphaël Elize à Sablé-sur-Sarthe, nous permettent d’affirmer que le couple Fillon se prépare à s’exiler sur l’île de Guernesey. Selon plusieurs clients habituels de l’établissement, François Fillon est entré dans le café hier soir aux alentours de 22h30. Il était passablement éméché. Il n’en a pas moins commandé un calva, que le patron a refusé de lui servir. Le candidat est alors entré dans une colère noire et s’est mis à haranguer la salle. (Lire l'article)

Jean-Pierre Martin pour Pauline Camille

La honte. Réflexions sur la littérature, de Jean-Pierre Martin, Gallimard, Folio essais, 2017

La honte est, selon Jean-Pierre Martin, l’un des grands ressorts de la littérature. À l’heure où les Américains se jettent sur 1984 de Georges Orwell pour essayer de cerner au mieux les agissements de leur président et ses fameux “faits alternatifs” ; à l’heure où en France la saga Fillon compte plus de rebondissements et de révélations dantesques que la plus audacieuse des séries américaines ; à l’heure, donc, où la réalité semble avoir clairement dépassé la fiction, il est plus que jamais nécessaire de chercher dans la littérature ce que la réalité veut dire. (Lire l'article)

Affaire Fillon : éléments de langage

François Fillon, éléments de langage, par Sébastien Rutés

La classe politique a été prise de court par l’affaire Fillon. Les innombrables déclarations, démentis, lettres ouvertes et discours qui s’en sont suivis en un temps record ont témoigné de l’urgence, voire de la panique. Les communicants n’ont pas eu le loisir de peaufiner leurs argumentaires. Résultat, les éléments de langage sont apparus plus visibles que d’habitude, et moins subtils. À grand renfort d’euphémismes, de pléonasmes, de périphrases et d’antiphrases, certains ont improvisé métaphores à la limite du surréalisme. Petit lexique non exhaustif... (Lire l'article)

Exclusif : Penelope parle

Exclusif: Pénélope parle

Délibéré a eu accès à l’enregistrement de l’audition de Penelope Fillon par le parquet national financier, le 30 janvier. Elle répond ici aux questions d’un policier de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, chargé de l’enquête, dont nous avons préservé l’anonymat (d’autant que c’est lui qui nous a transmis la bande). (Lire l'article)

Cyrano de Bergerac pour nos responsables politiques au verbe bas

Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac

L’insulte en politique est une arme banale mais redoutable. La manier avec habileté et brio permet dans bien des cas de prendre l’avantage, de pousser l’adversaire à la faute, de porter l’estocade. Chères et chers compatriotes, n’allons pas jusqu’à exiger l’usage de l’alexandrin dans le débat politique, mais demandons au moins à nos candidats un peu d'agilité verbale. Un peu d’esprit (cyranesque), aussi. (Lire l'article)

Hologramme

Jean-Luc Mélenchon et son hologramme

Le dimanche 5 février, Jean-Luc Mélenchon va se dédoubler. Le candidat de France Insoumise sera en meeting en chair et en os à Lyon, et simultanément présent à Aubervilliers … sous forme d’hologramme. Une grande première, s’est félicité Mélenchon qui a vanté une victoire de "l’esprit des sciences et du partage". Son porte-parole Alexis Corbière est beaucoup moins enthousiaste. (Lire l'article)

Marcus Malte pour la France vieillissante

Marcus Malte, Le Garçon. Une ordonnance littéraire de Nathalie Peyrebonne

La primaire de la droite, c’est fini mais ce n’est que le début. Le spectacle d’une France vieillissante, conservatrice, apeurée et fermée nous a bien occupés, mais elle nous occupera de nouveau bien souvent à l’avenir, n’en doutons pas. Le France se fait vieille. C’est un fait, écrit Marcus Malte dans son dernier roman, Le garçon (Zulma), le monde se fait chaque jour un peu plus vieux”. Il y raconte l’histoire d’un drôle de gamin qui, un beau jour, surgit des bois. On est en 1908. Il ignore tout du reste du monde et cela est réciproque". De nos jours le gars qui débarquerait ainsi de nulle part serait vite étiqueté : ce serait un migrant”. (Lire l'article)

Harmonie

Marre de cette ambiance funèbre, de ces compagnons endormis, de ces couloirs humides, d’autant qu’il commence à faire vraiment froid en ce début novembre. L’esprit de Victor Hugo s’extrait de la crypte, puis du Panthéon. Il descend la rue de la Montagne-Sainte-Geneviève, entre dans le premier cybercafé venu et tombe, mais vraiment par hasard, sur Jean-Luc Mélenchon en plein discours. (Lire l'article)

Cerfs-volants

Victor Hugo n’a pas d’antipathie pour Jean-Luc Mélenchon. Mais, lisant et relisant la désormais célèbre interview que ce dernier a donné à Gala (celle de la salade au quinoa), le poète s’interroge. Qu’a donc voulu signifier Mélenchon en disant : “La cuisine est quelque chose de trop sérieux pour être confiée à Emmanuel Macron. C’est un cerf-volant : il vole haut mais on voit les ficelles” ? Hugo se tourne vers ses voisins de caveau Alexandre Dumas et Émile Zola : “Les amis, je crois que je vieillis. La politique du XXIème siècle m’échappe complètement…” (lire l'article)