La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

L’horreur, l’horreur
| 05 Juin 2018

#guide

 

« L’horreur, l’horreur » : c’est par ces mots que s’achève la fameuse nouvelle de Conrad Le Coeur des ténèbres. C’est par ces mêmes mots qu’on pourrait introduire la très belle exposition que consacre en ce moment la Maison européenne de la photographie à l’œuvre de James Nachtwey. Tous les clichés montrés ici témoignent des atrocités des guerres de notre époque, en Irak, en Afghanistan ou à Ramallah. Ce ne sont hélas pas les seules horreurs qui nous sont données à voir. James Nachtwey photographie également la famine au Soudan ou encore la crise des réfugiés. Un travail de mémoire qu’il faut saluer et aller voir.

Gilles Pétel
Guide

Memoria, photographies de James Nachtwey. Maison européenne de la photographie. Du 30 mai au 29 juillet 2018.

  

0 commentaires

Dans la même catégorie

La bande sauvage

Où sont ces mystérieux cavaliers, ces Rimbaud de la roue, l’haleine chargée de haschich et les yeux clignotants comme s’ils venaient de traverser le désert avec un savoir secret, où sont-ils maintenant ? Les poètes d’antan ou de demain, où sont-ils passés ?

Haut les masques

Le festival  toulousain L’histoire à venir s’interroge, pour sa quatrième édition, sur les “usages du faux”. Avec des universitaires, des écrivains, des traducteurs, des scénographes. À suivre sur Youtube…

Amélie Nothomb divine sur Audible

Déjà connue pour ses romans à succès, Amélie Nothomb se lance dans une série audio autour des mythologies du monde entier. Cette série en 11 épisodes intitulée La Divine Comédie sera bientôt disponible sur la plateforme Audible.

Lettre d’adieu pour aller nulle part

Pas un seul visage heureux le long de mes six kilomètres de marche quotidienne. Chercher à manger, c’est la spécialité nationale. Ça l’a toujours été, en dehors de quelques trêves, et encore.