Les choix de délibéré – 8 février 2017

LITTÉRATURE

 

Aux sources de l’utopie

William Morris, La Source au bout du monde, Aux Forges de Vulcain, traduction Maxime Shelledy et Souad DegachiDes paisibles Haults-Prés jusqu’à la lointaine Muraille du monde, rien ni personne n’est ce qu’il paraît : les brigands se révèlent de preux chevaliers, les nobles des coquins et les bourgeois des tyrans. Roman initiatique nourri de merveilleux médiéval, inspiration de la fantasy moderne, La Source au bout du monde (1896) est surtout une exhortation à défier l’ordre établi au crépuscule de l’ère victorienne. Entre manifeste socialiste et roman d’aventures, ode à la fraternité, La Source au bout du monde est un texte aux multiples lectures publié pour la première fois intégralement. Une traduction remarquable et un objet digne du théoricien de l’arts and crafts. SR

William Morris, La Source au bout du monde, Aux Forges de Vulcain, traduction Maxime Shelledy et Souad Degachi

 

ARCHITECTURE / LITTÉRATURE

 

Aurélien Bellanger réinvente Paris

Aurélien Bellanger, Le Grand Paris, Gallimard, 2017Le Grand Paris est le nouveau roman, insolite et attachant, de l’auteur de L’Aménagement du Territoire (2014), entre fictions et faits réels. Son personnage d’urbaniste, Alexandre Belgrand, se met au service du Prince (Nicolas Sarkozy), pour le conseiller sur le grand projet de la métropole francilienne. On suit sa quête mystique, dans le fossé qui existe entre La Défense et la Seine-Saint-Denis. Aurélien Bellanger (né en 1980) présentera son livre à la Cité de l’architecture, le 16 février. Après La Carte et le territoire de Michel Houellebecq ou La Grande Arche de Laurence Cossé, la ville, traitée ici comme objet esthétique, reprendrait-elle en littérature la place qu’elle occupait chez Balzac, Proust, Pérec ? Débat. AMF 

Aurélien Bellanger, Le Grand ParisGallimard, 22 euros. 
Cité de l’architecture & du patrimoine
, auditorium, 7, avenue Albert de Mun, 75016. Programme littérature : débats, lectures et projection, jeudi 16 février, de 15h à 18h30

 

ARCHITECTURE

 

Tous en boîte à la Villa Noailles

Boîtes de nuit, Villa NoaillesAprès l’exposition Landskating présentée en 2016, la Villa Noailles de Hyères (Var) poursuit sa réflexion autour des lieux de divertissements. Sa nouvelle exposition s’élargit à l’architecture des discothèques. Avec la même équipe de commissaires, la critique Audrey Teichmann et les jeunes architectes Benjamin Lafore et Sébastien Martinez-Barat. Des projets des années 60 à nos jours, du Palace de Paris à l’Uberhaus de Beyrouth, ils analyseront ce monde artificiel, cette ambiance maîtrisée, isolée de l’extérieur. L’architecte Nicolas Dorval-Bory va même créer une discothèque éphémère dans la Villa. AMF

La boîte de nuitVilla Noailles, montée de Noailles, 83400 Hyères. 04 98 08 01 98. Du 19 février au 19 mars

   

CONCERT

   

Fela à fond

Le Musée des Confluences de Lyon et la Maison de la danse rendent un hommage à l’inoubliable Fela Anikulapo Kuti, créateur de l’afrobeat, black président, artiste engagé et homme politique. Concert A Tribute to Fela Kuti & his Shining Fearlessness, fruit de la résidence menée par Sangoma Everett (batterie et direction) accompagné de dix musiciens, un chanteur et trois choristes. 

A Tribute to Fela Kuti & his Shining Fearlessness, samedi 11 février à 20h30 au Grand Auditorium, 86 quai Perrache, 69002 Lyon, 04 28 38 12 12, 15–12 euros, durée : 1h30
Le 9 février, toujours au Grand Auditorium, projection du documentaire Finding Fela d’Alex Gibney (ÉtatsUnis, Grande-Bretagne, Nigéria, France, 2015). Projection suivie d’une discussion avec Sangoma Everett, le chanteur Sahr Ngaujah et le journaliste Robert Lapassade.