Scènes de rue maintient la flamme

C’est pas là, c’est par là, par la compagnie Galmae © Galmae
C’est pas là, c’est par là, par la compagnie Galmae © Galmae

Tiens, un festival. Après le torrent d’annulations de cet été, Scènes de rue, le festival des arts de la rue de Mulhouse, qui devait normalement se tenir à la mi-juillet, doit avoir lieu ce week-end. Une bonne nouvelle, qui ne suffira pas à dissiper la sinistrose d’une communauté artistique qui, même si elle joue en plein air, a subi de plein fouet les contraintes sanitaires, avec en point d’orgue l’annulation de son grand rendez-vous annuel de la deuxième quinzaine d’août, le festival d’Aurillac. Frédéric Rémy, le directeur artistique de Scènes de rue, est aussi, depuis 2019, aux manettes d’Aurillac et à ce titre un essentiel gardien de la flamme. Des flammes, il y en aura ce week-end à Mulhouse, avec l’Installation de feu de la compagnie Carabosse, maître du genre, et au fil d’une vingtaine de propositions à l’affiche dont une dizaine de créations. Le tout dans une atmosphère forcément moins libre, avec jauges réduites, port du masque, etc, mais sans déroger au principe de gratuité « pour un festival sous le signe des retrouvailles, du présent et de la continuité humaine et artistique indispensable à tous »

René Solis
Guide

Scènes de rue, festival des arts de la rue à Mulhouse, les 17 et 18 octobre. 

Compagnie Carabosse - Installation de feu © Vincent Muteau
Compagnie Carabosse – Installation de feu © Vincent Muteau