La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

Relais 4×400 m messieurs
| 16 Mai 2018

#guide

 

Il faut aller voir le dernier film de Christophe Honoré en compétition à Cannes et sorti en salles mercredi dernier. Empreint d’une joie mélancolique, le film montre le relais que se passent trois hommes de générations différentes. Leur course est pleine d’obstacles : nous sommes dans les années 1990 et le SIDA fait des ravages. Mais, dans le film, l’amour est plus fort que la mort. Les dialogues très écrits, souvent drôles ou profonds, toujours spirituels, jouent un grand rôle dans la réussite de Plaire, aimer et courir vite. On appréciera enfin la remarquable interprétation de Vincent Lacoste qui campe avec grâce et gaîté un jeune provincial déluré aux accents balzaciens. GP

Plaire, aimer et courir vite, de Christophe Honoré, avec Vincent Lacoste, Pierre Deladonchamps, Denis Podalydès… Sortie en salles le 9 mai 2018.

Gilles Pétel
Guide

0 commentaires

Dans la même catégorie

Vostok

“Vostok” de Leticia Ramos explore les profondeurs du plus grand lac sub-glaciaire de l’Antarctique, à cinq cents mètres en dessous du niveau de la mer. Vérité documentaire ou illusion d’optique?

Masters of Sex

Nous sommes à la fin des années 1950, Bill Masters est un gynécologue obstétricien connu pour ses travaux sur la fertilité, et applaudi par la bonne société qui lui doit quelques bébés. Virginia Johnson est une borderline sociale très à l’aise avec sa sexualité et son indépendance économique et affective…

All My Life

Bruce Baillie est l’un des pionniers du cinéma d’avant-garde tourné sur la côte ouest des États-Unis à la fin des années soixante. Ce court-métrage de 1966 fait correspondre en un plan-séquence la voix d’Ella Fitzgerald et la lumière d’été sur la côte californienne.

The Naked Director

Pop objets par excellence, les séries s’emparent de la représentation des sexualités et des corps, thématiques ô combien contemporaines. Retour sur cinq propositions aux angles variés. Et pour commencer : The Naked Director.