La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

Le savacou huppé
| 22 Mar 2020

Coloriage - Le savacou huppé © Philippe Mignon

Courrier de Léa Lefol de la Rémige à Juliette Keating

Salut Juju,
Il est bien mignon ton Mignon (LOL), mais aucune notice ou indication sur le Savacou Huppé ! Ses naturalistes d’opérette seraient restés cois devant le bel emplumé ? Pour satisfaire notre curiosité, on doit se contenter d’un unique dessin, assez précis, mais où il manque l’essentiel : la couleur. Et il ose demander à des coloristes amateurs, et bénévoles de surcroît, de finir le boulot des ornithologues à perruques !
Il se trouve que le Savacou Huppé était le dada de mon bisaïeul côté maternel. Accompagné d’un photographe qui maîtrisait le procédé de l’autochrome à la fécule de pomme de terre inventé par les frères Lumières, mon arrière grand père a traqué le dernier spécimen de Savacou Huppé jusqu’au fin fond de l’archipel de la Cinglinglin, sur l’île Licot. Les aventuriers du début de l’autre siècle ont pu photographier l’oiseau deux fois. Une première plaque de verre le montrait captif et posé sur une natte claire. Sur la seconde plaque, l’animal saisi sur le vif, s’ébattait dans son milieu naturel. Ils n’étaient pas peu fiers de détenir enfin une double preuve tangible de l’existence d’un dernier Savacou Huppé sur l’île Licot.
Malheureusement, trop chahutées par un grain aussi violent qu’imprévu, les deux plaques se sont brisées en mille miettes sur le navire qui ramenait nos amis vers la France, brisant du même coup le cœur de mon ancêtre qui ne s’en n’est jamais remis. Interné à Charenton pour sa funeste mélancolie, il passait ses journées à dessiner et redessiner son cher Savacou Huppé. Tu trouveras en pièce jointe ses dessins (en couleur !), correspondant aux plaques de verre et réalisés de mémoire, au début de sa maladie, quand la folie ne l’avait pas encore totalement dévoyé. « Imaginez que l’Éternel l’eût fait noir ! Que serait-il advenu de lui ? » Il allait par les couloirs de l’asile, exalté, répétant la question à tous et à chacun, sans espérer nulle réponse. Depuis longtemps déjà, il ne reconnaissait plus mon arrière-grand-mère, sauf quand elle portait un certain bibi à plumes qui lui rappelait l’animal adoré.
J’espère que ces quelques indications permettront de mieux faire connaître les travaux de mon arrière grand-père, injustement méconnu.
Je t’embrasse.
Léa Lefol de la Rémige

Le savacou huppé colorié par l'arrière-grand-père de Léa Lefol de la Rémige, sur un dessin original de Philippe Mignon

© Arrière-grand-père de Léa Lefol de la Rémige

Le savacou huppé de Léa Lefol de la Rémige, sur un dessin original de Philippe Mignon

© Arrière-grand-père de Léa Lefol de la Rémige

Le Savacou huppé. Coloriage de Carmina. Dessin original © Philippe Mignon

© Carmina

© Isabelle Chelley

Coloriages pour enfants confinés…

[ttfmp_post_list id= »postlist_611″ columns= »3″ type= »post » sortby= »date-asc » count= »-1″ offset= »0″ taxonomy= »category:coloriage » show_title= »1″ show_date= »0″ show_excerpt= »0″ excerpt_length= »default » show_author= »0″ show_categories= »0″ show_tags= »0″ show_comments= »0″ exclude_current= »0″ thumbnail= »top » aspect= »square » paginate= »0″ arrows= »1″ dots= »1″ autoplay= »1″ delay= »6000″ transition= »scrollHorz »]

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

Au Manchot qui lit !

Pour des millions de lecteurs à travers le monde, le manchot est d’abord un logo. Celui de la vénérable maison d’édition britannique Penguins Book, fondée à Londres en 1935 et pionnière du livre de poche. 

La théorie du manchot émissaire

L’Orque, cette majestueuse bête, aime se repaître de manchots. Le fait est connu, c’est le péché mignon de l’odontocète (cétacé à grandes dents). Mais les manchots pour leur part ne le sont pas tant que ça… 

Poopal Velocity

Une des grandes questions que se posent les chercheurs de l’Antarctique est celle de la vitesse d’éjection de la merde d’un manchot. Ne riez pas, l’enjeu est plus crucial que vous ne l’imaginez.

Jeu d’été

délibéré ne faisant jamais rien (!) comme les autres, et afin d’épargner les embouteillages à nos lectrices, nous allons débuter nos jeux d’été alors que le mois d’août est déjà très avancé.

Le Manchot et les conserves

A priori, manchots et lions ne sont pas faits pour se rencontrer. Sauf quand une conserve de sirop de sucre Lyle échoue dans l’Antarctique. La suite des surprenantes aventures des sphéniscidés…