Chili, cinéma obstiné

#guide

 

« Un pays sans documentaires est comme une famille sans album photos », estime le réalisateur Patricio Guzmán, figure majeure d’une bataille de la mémoire dont la Cinémathèque du documentaire au Centre Pompidou à Paris retrace l’histoire. Plus de cinquante ans de cinéma documentaire chilien  : la rétrospective organisée  jusqu’au 18 décembre est exceptionnelle tant par son ampleur (cinquante films à l’affiche) que par sa qualité.

Trois cinéastes sont particulièrement à l’honneur : Ignacio Agüero, Carmen Castillo et Patricio Guzmán. Ouverte le 11 septembre, jour anniversaire du coup d’État de 1973 contre Salvador Allende, la manifestation a rendu hommage au romancier Luis Sepúlveda, décédé ce printemps du Covid-19.

Du mythique À Valparaiso de Joris Ivens (1964) au tout récent Vision nocturne de Carolina Moscoso (2019), toutes les pages de l’album photos méritent qu’on s’y arrête. RS

Chili, cinéma obstiné, à la Cinémathèque du documentaire, Centre Pompidou à Paris, jusqu’au 18 décembre.

 

Guide