La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

Chili, cinéma obstiné
| 30 Sep 2020

#guide

 

« Un pays sans documentaires est comme une famille sans album photos », estime le réalisateur Patricio Guzmán, figure majeure d’une bataille de la mémoire dont la Cinémathèque du documentaire au Centre Pompidou à Paris retrace l’histoire. Plus de cinquante ans de cinéma documentaire chilien  : la rétrospective organisée  jusqu’au 18 décembre est exceptionnelle tant par son ampleur (cinquante films à l’affiche) que par sa qualité.

Trois cinéastes sont particulièrement à l’honneur : Ignacio Agüero, Carmen Castillo et Patricio Guzmán. Ouverte le 11 septembre, jour anniversaire du coup d’État de 1973 contre Salvador Allende, la manifestation a rendu hommage au romancier Luis Sepúlveda, décédé ce printemps du Covid-19.

Du mythique À Valparaiso de Joris Ivens (1964) au tout récent Vision nocturne de Carolina Moscoso (2019), toutes les pages de l’album photos méritent qu’on s’y arrête.

   ♦

Chili, cinéma obstiné, à la Cinémathèque du documentaire, Centre Pompidou à Paris, jusqu’au 18 décembre.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

Mon prénom est une ancre

Le spectacle “Fuck Me” de la chorégraphe argentine Marina Otero ne cesse de nous entraîner sur des fausses pistes… qui sont loin de mener nulle part.

Au cœur du voyage interdit, par Dennis Kamerun

Dans « Les héros du quotidien », l’auteur camerounais Dennis Kamerun nous entraîne dans le voyage migratoire vers l’Europe que tant entreprennent au risque de leur vie. Ce roman-témoignage est le tableau effarant d’un monde que l’on voudrait hors de ce monde, mais qui est bel et bien le nôtre.

Vostok

“Vostok” de Leticia Ramos explore les profondeurs du plus grand lac sub-glaciaire de l’Antarctique, à cinq cents mètres en dessous du niveau de la mer. Vérité documentaire ou illusion d’optique?

Masters of Sex

Nous sommes à la fin des années 1950, Bill Masters est un gynécologue obstétricien connu pour ses travaux sur la fertilité, et applaudi par la bonne société qui lui doit quelques bébés. Virginia Johnson est une borderline sociale très à l’aise avec sa sexualité et son indépendance économique et affective…

Les livres et le capital

Dans Brève histoire de la concentration dans le monde du livre (Libertalia), Jean-Yves Mollier montre que la récente tentative de fusion entre Hachette et Editis n’est que le nouvel avatar d’une longue histoire.