La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

Éloge du glissement
| 31 Mai 2020

être une valeur peu
sûre
prendre le temps de navrer
les espérances

avoir entendu de l’humain le chant
de nuit
puissance du non
jouissance du bris et de la
vue des
débris
longue goulées d’envers et de
contraire ivresse des éclats
des tessons délectation de
l’épave et volupté du
refus

bref nécessairement

Éloge du glissement © Frédéric Teillard

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

De la connaissance matriochka

savoir qu’au pied de la colline
l’océan qu’on voit bat contient déjà
ne plus savoir
qu’au pied de la colline
l’océan bat
et savoir qu’au pied
de la colline