La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

Sauvetages
| 26 Déc 2021

au patient épuisement
des forces on se livrait
que le corps n’eût plus
d’asile que l’inépaisseur
d’une image numérique
et que s’éteignît l’âme d’un clic

tirer les mots
de la page blanche
comme on fait les corps
de l’avalanche
certains vivants
d’autres morts

Frédéric Teillard - Microscopies - Sauvetages

Frédéric Teillard
Microscopies

[ttfmp_post_list id= »postlist_1040″ columns= »3″ type= »post » sortby= »date-asc » count= »-1″ offset= »0″ taxonomy= »category:microscopies » show_title= »1″ show_date= »0″ show_excerpt= »0″ excerpt_length= »default » show_author= »0″ show_categories= »0″ show_tags= »0″ show_comments= »0″ exclude_current= »1″ thumbnail= »top » aspect= »landscape » paginate= »0″ arrows= »1″ dots= »1″ autoplay= »1″ delay= »6000″ transition= »scrollHorz »]

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

De la connaissance matriochka

savoir qu’au pied de la colline
l’océan qu’on voit bat contient déjà
ne plus savoir
qu’au pied de la colline
l’océan bat
et savoir qu’au pied
de la colline