La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

Et je vous emmerde
| 10 Nov 2019

Insultologie Appliquée. La Terre se réchauffe, les esprits s’échauffent, les chefs d’État s’injurient : l’insulte est l’avenir d’un monde en décomposition. Chaque semaine, la preuve par l’exemple.

2019 a connu le mois d’octobre le plus chaud de l’histoire, vient d’annoncer le service européen Copernicus. La même source a indiqué que c’était le cinquième mois d’affilée qui enregistrait un record ou s’en approchait de très près (cette année, en effet, juin, juillet et septembre avaient déjà repoussé les limites du possible). « Et je vous emmerde », ajouterait Philippe Katerine qui a profité de ce brûlant octobre pour sortir un nouveau disque, semble-t-il.

« Je vous emmerde », lançait Patrick Balkany, du temps où il n’était pas derrière les barreaux, à l’avocat de l’ex-majordome de Bettencourt, MAntoine Gillot. C’était sur l’antenne de RMC. Le député-maire de Levallois relayait la théorie du complot politique après la mise en examen de Nicolas Sarkozy dans l’affaire Bettencourt. L’avocat avait commenté : « Monsieur Balkany défend un vieux copain, c’est normal. » « Je vous emmerde », avait alors lâché Balkany. Et c’était assez normal aussi par les temps qui courent.

Jean Gabin - Tu m’emmerdes

Naguère, lors d’un concert au Zénith de Paris, Bertrand Cantat, ex-leader de Noir Désir, s’était mis à critiquer la presse après seulement deux chansons. « Vous avez quelque chose contre moi. Si certains sont en train de jubiler, il y a aucune limite à quel point je vous emmerde. » Dans le temps, Philippe Katerine chantait  : « J’aurais pu être millionnaire, Avec piscine et vue sur la mer. Mais je suis dans la merde, Et je vous emmerde ! »

Alexandre Benalla, lui, vient d’écrire un bouquin. Il déclare au Point : « Y’ a chez moi un côté “je vous emmerde”, je reconquiers ma liberté en faisant ce que je veux et en voyant qui je veux dans les limites que je me suis fixées. Si ça ne vous plaît pas, c’est pareil ! ». Son livre se vend pas mal.

« Je gagne 10 fois ce que vous gagnez et je vous emmerde. » Ça, c’est du Christophe Hondelatte aux prises avec un contrôleur de la SNCF. L’an dernier, l’animateur n’était pas content de voyager debout dans son TGV. Il voulait se faire rembourser. Le contrôleur lui aurait dit : « Vous voulez vous faire rembourser… avec ce que vous gagnez ? ». Vous connaissez la suite.

Alain Juppé - Je les emmerde

Avant de s’auto-éjecter de la scène politique française, Alain Juppé avait répondu à quelques questions de Franz-Olivier Giesbert pour un documentaire. Question : « Que répondez-vous aux gens qui disent “Juppé, il est très conventionnel, qu’est-ce qu’on va se faire chier…” ? » Juppé : « Je les emmerde. »

Fin octobre, plusieurs habitants de l’Orne et de la Sarthe ont reçu chez eux une boîte contenant des excréments. Elle était accompagnée d’une lettre se terminant par cette formule de politesse : « Je vous emmerde cordialement ».

Il se pourrait que l’urbanité fasse des progrès parallèles à la montée des températures.

Édouard Launet
Insultologie appliquée

[ttfmp_post_list id= »postlist_91″ columns= »3″ type= »post » sortby= »date-desc » count= »-1″ offset= »0″ taxonomy= »category:insultologie-appliquee » show_title= »1″ show_date= »1″ show_excerpt= »1″ excerpt_length= »default » show_author= »0″ show_categories= »0″ show_tags= »0″ show_comments= »0″ exclude_current= »1″ thumbnail= »top » aspect= »square » paginate= »0″ arrows= »1″ dots= »1″ autoplay= »1″ delay= »6000″ transition= »scrollHorz »]

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

Insulter l’avenir

Fini le petit confort et le grand inconfort du confinement. Retour au monde d’avant, en pire bien entendu. Une sidération durable s’annonce : celle qui va frapper quand nous aurons le nez dans la facture économique et sociale.

Un sacré bordel

Rien ne va plus entre le Président et son Premier ministre. Les nerfs sont à vifs, les enjeux énormes, les responsabilités écrasantes. À preuve, ce violent échange qui a eu lieu la semaine dernière dans le Jardin d’hiver de l’Élysée.

Espèce de pangolin ! 

Il y a au moins un événement culturel dont la pandémie n’a pas eu la peau : la Journée Mondiale du Pangolin. Elle se tient chaque année le troisième samedi de février. En 2020, sa neuvième édition est tout juste passée entre les gouttes.

Godwin, nom de Dieu !

Le chemin qui va du coronavirus à la Shoah est étroit, tortueux et improbable. Pourtant, la pandémie a vite atteint le point Godwin, ce moment où, dans tout débat, les adversaires finissent par s’injurier en se jetant à la figure des allusions à l’Allemagne nazie.

Offense du chef de l’État

La visite d’Emmanuel Macron chez le professeur Didier Raoult, jeudi dernier à Marseille, s’est extrêmement mal passée. Un témoin a saisi ce bref échange entre les deux hommes à l’arrivée du convoi présidentiel. Le chef de l’État semblait passablement énervé.