La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

13 – Mercredi 17 mai, 20 heures
| 13 Juil 2022

Le colonel Fritz Reinhardt vient d’être identifié. Né à Hambourg en 1906, il a 27 ans lorsque Hitler devient chancelier. Enrôlé très jeune dans le parti national socialiste, il connaît une carrière rapide. Il intègre la Waffen-SS peu après sa création en 1939. Apprécié par ses supérieurs pour son intransigeance idéologique, il se fait remarquer par sa violence lors du massacre de Wormhout en mai 40. Il est à Paris jusqu’en juin 42. C’est à cette date-là qu’il aurait commandé à Bartier cette bague invraisemblable. Caprice de brute sanguinaire prête à toutes les folies pour démontrer sa supériorité ou faiblesse d’un homme à la sexualité douteuse? Il avait pourtant affiché une haine féroce à l’égard des SA célèbres pour leurs mœurs dépravées. Reinhardt semble avoir mené une vie galante à Paris. On lui connaît plusieurs maîtresses dont une actrice de cinéma. Puis plus rien. Reinhardt disparaît des registres sans que son décès soit notifié nulle part.

Cette absence de signalement laisse songeur. Faut-il l’imputer à l’emballement de la machine de guerre nazie? Reinhardt aurait-il rejoint le front de l’Est et trouvé la mort lors de la bataille de Stalingrad? Interrogée ce matin, la secrétaire de la mairie de Hambourg a préféré éluder la question. Les fichiers de l’état civil ne sont pas disponibles pour le moment. J’ai dû comprendre qu’elle avait d’autres chats à fouetter en cette période d’élections régionales. Le passé, m’a-t-elle dit d’une voix froide et avec cet accent glacé propre aux Allemands du Nord, le passé est derrière nous. Reinhard était une affaire classée.

Puis, soudain avenante, elle nous a invités, Billot et moi, à venir découvrir les charmes de la Venise du Nord. Vous allez adorer. Nous avons accompli des miracles. Ja. Sehr shön. Hamburg ist eine schöne Stadt. Wunderbar! Pour plus de détails elle nous a renvoyés à la dernière édition du guide touristique vendu par la mairie pour la modique somme de 55 euros. Mais si la bague a disparu, c’est peut-être parce que Reinhardt a ressurgi sous une forme ou une autre. Allez savoir avec le passé. Billot toujours à l’affût m’a appris que Bartier s’était rendu le week-end dernier à Berlin.

Oui. Nous filons l’individu depuis les débuts de l’enquête. Je n’irai pas jusqu’à dire que nous le considérons comme suspect. Il constitue cependant une pièce de puzzle. La question est de savoir de quelle taille est cette pièce. Son escapade à Berlin n’est peut-être qu’un séjour romantique. L’ancienne capitale du Troisième Reich est à la mode depuis quelque temps. Les Français se sont entichés de cette ville, son ambiance bonne enfant, ses pistes cyclables, ses parcs, ses avenues arborées. Le quartier turc aussi mérite le détour. Mais dans le contexte de l’affaire nous pouvons nous interroger sur l’opportunité d’un tel déplacement.

 

Chapitre précédent  La Terre n’est pas assez ronde      Chapitre suivant

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.