Legosophie, petite philosophie du lego, pour Monsieur Maçon

Des ordonnances littéraires destinées à des patients choisis en toute liberté et qui n'ont en commun que le fait de n'avoir rien demandé.

Quand je suis arrivée, ce matin, en vue du bâtiment qui abrite le service de Médecine Littéraire, j'ai failli repartir en courant pour aller consulter un confrère non littéraire, de préférence ophtalmologue. Mais la présence à mes côtés d'Antigone, mon ex-patiente et future épouse, m'a fait comprendre que je n'avais pas la berlue.

– Ce n'est pas mal, a dit Antigone en regardant le toit. On dirait un peu un de ces obélisques que font mes cousins égyptiens.
– Hum, je dirais plutôt une sorte de Tour Eiffel en pierre, ai-je rétorqué, mais cela ne nous explique pas pourquoi toutes les fenêtres et portes ont été supprimées, et ne nous dit pas où sont passés les balcons de l'aile Morano et, tiens, le pavillon des Schtroumpfs tout entier.

Je n'ai pas eu le temps de renseigner Antigone sur la différence entre une Tour Eiffel et un obélisque. Marcel notre infirmier littéraire, sa belle blouse rose toute parsemée de poussières et non de paillettes, comme à l'ordinaire, se dirigeait vers nous, l'air hagard, en poussant une brouette pleine de gravats et de livres manifestement destinés au rebut.

– Marcel, mais que faites-vous, ai-je assez naturellement demandé, pourquoi jetez-vous la pharmacopée ?
– Allez voir par vous-même, me dit-il d'un ton aussi las que s'il avait veillé un patient en pleine crise toute la nuit, ce qu'il avait effectivement fait.

Sentant que ma médicale présence était urgemment requise, je me suis ruée vers la non-porte, zig-zagant au milieu des briques, sacs de ciment et étagères démontées, tandis qu'Antigone retroussait son chiton pour enjamber des tranchées creusées dans le carrelage durant la nuit. Des truelles et autres instruments de maçonnerie, sans compter quelques masses et un marteau-piqueur, avait remplacé les instruments de notre art. J'étais en train de commencer à craindre le pire, mais je n'eus pas le temps : il était déjà là. Un petit homme blond, manifestement agité+++, était en train de démonter pierre à pierre les murs de mon bureau tout en considérant avec une satisfaction béate les plans de ce qui n'était pas, finalement, une tour Eiffel mais une flèche d'inspiration gothique.

– Monsieur Maçon*, ai-je soupiré. 
– Tu le connais ? a demandé Antigone

Si je le connaissais… Monsieur Maçon* est un de mes premiers patients que j'ai déjà soigné pour un Mallarmé des transports et plus récemment pour une décompensation de son diabète sucré politique. Mais ce dont il souffrait à présent (et notre bâtiment avec lui), je ne voyais pas exactement…

– Monsieur Maçon*, ai-je répété.

Il s'est avisé de ma présence et s'est jeté sur moi pour me serrer la main comme si j'avais perdu père et Homère. Puis d'une voix chaude (syndrome thermique) m'a dit en me regardant droit dans les yeux

– Je reconstruirai votre hôpital. Il sera aussi beau que naguère, plus beau encore !

Comme il était en train de s'attaquer à coups de masse aux marches de l'escalier qui mène à l'étage Mary Poppins, je lui ai fait doucement remarquer qu'il était plutôt, là maintenant, en train de détruire notre hôpital

– Oui, c'est un hôpital public. Sa nécessaire démolition est inéluctablement prévue dans le cadre du plan "Soignons-nous mieux à l'air frais". Mais n'ayez crainte pour votre flèche, je la reconstruirai, telle qu'elle était, que dis-je telle, plus que telle !

J'ai compris qu'il serait vain de faire remarquer à mon patient que nous n'avions jamais eu de flèche ni autre dard sur le toit de notre hôpital et, parant au plus pressé lui ai demandé, avec une neutralité bienveillante et méritoire, pourquoi il avait également démoli les étagères où nous rangeons d'ordinaire nos traitements livresque. Il me répondit (et à vrai dire j'aurais dû y penser) que les livres n'étant plus remboursés dans le cadre du plan "Soignons-nous mieux en crevant avec responsabilité", la destruction fatale des étagères était inévitable, mais que je ne devais pas m'inquiéter car…

– Oui je sais. Vous reconstruirez notre flèche et tout sera encore plus superbe…
– Oui… Comment l'avez-vous deviné, a-t-il dit sur le ton d'un enfant tout surpris que l'on ait deviné le cadeau qu'il vous prépare en secret.
– Bon, ai-je dit.
– On fait quoi ? a dit Marcel en s'époussetant.
– Franchement, je préfère le dorique au gothique, a dit Antigone qui avait récupéré un vieux livre d'architecture déjà jeté à la poubelle.

Fort heureusement, mes deux consœurs, les Docteures P. et B. sont arrivées sur ces entrefaites en rampant au milieu des parpaings.

– Ça ressemble beaucoup, a dit la Dr B.
– Mais alors beaucoup, beaucoup, a dit la Dr P.
– À une constructionite-déconstructioniste bilatérale aiguë, ai-je achevé en secouant la tête.
– Zut ! a dit Marcel qui a une bonne connaissance de la littérature.

Et il avait bien raison de zuter car la constructionite-déconstructioniste bilatérale aiguë est bien souvent fatale au bien commun en général et au service public en particulier. Hélas, les symptômes concordaient, en particulier le râle de prétention à la construction accompagnée d'un syndrome spasmosdique de démolition.

Nous nous sommes regardées. Il n'y avait rien à faire. La révolution, si elle est indiquée dans certains cas, suppose des forces que nous avons épuisées dans notre récente révolte des blouses roses. La co-gestion entraîne des risques de contamination trop importants…

– C'est votre patient, Dr R., a dit le Dr P. tandis que le plafond de la salle de consultation s'écroulait sur nous.

Je ne le savais que trop.

Et je ne savais pas quoi faire…

Antigone, Marcel, mes consœurs me regardaient toutes. Tandis qu'on apposait un panneau amovible sur le sol fissuré : « Ici prochainement, une nouvelle flèche gothique », je mis la main dans la poche de ma blouse en sortis un petit livre coloré.

Tommaso W. Bertolotti, Legosophie - Petite philosophie du Lego, PUF, 2019– Tiens donnez-lui ça, en première intention.Qu'est-ce que c'est ? a demandé la Dr P.
– Bah c'est un médicament intitulé Legosophie, une sorte de parallèle entre le lego et la philosophie occidentale, quelque chose sur la liberté et la méthode dans l'art de construire l'esprit, sur les Grecs qui ont construit des cités, sur la construction mentale et la manipulation, puis sur la foi dans les briques (de Lego).
– Vous voulez tenter une sorte de dérivation, a compris le Dr B.
– Purement palliative, ma chère consœur, même si à défaut de le soigner, ce protocole peut nous permettre de mieux comprendre le mal dont souffre M. Maçon*. Regardez ici par exemple : « Le Lego est un jouet , et son utilisation est ludique : cela en fait un outil excellent de diffusion d'une certaine idéologie » (p.96 du traitement palliatif). Et cette idéologie, ma chère consœur, est une sorte d'optimisme béat, de foi en l'individu constructeur. Bref à construire ou à démolir, on renforce la foi dans la construction et la déconstruction, et on ne parle pas d'autre chose. D'ailleurs le traitement non plus ne parle pas beaucoup d'autre chose…
– J'aime beaucoup la philosophie, je suis un grand secrétaire de philosophe, a dit M. Maçon*, ce qui tendait à montrer que la dérivation commençait à fonctionner.
– Vous êtes sûre que ça ne va pas marcher ? a demandé le Dr P.
– Écoutez, cela aura au moins un effet sur le patient.
– Lequel ?
– Ça va l'occuper… Et pendant ce temps-là il ne cassera rien de public ou n'essaiera pas de construire des trucs gothiques avec exonération d'impôts sur les dons privés. 
– Déjà ça, a dit le Dr P.
– Et pendant ce temps-là, a continué la Dr B.
– Oui… Pendant ce temps-là nous pourrons continuer à travailler dans notre hôpital à moitié détruit.

Et pendant que Monsieur Maçon* expliquait à Marcel qu'il allait construire un très beau Ricœur avec des briques bleues et vertes, nous avons retroussé nos manches et avons ouvert nos livres au milieu des gravats.

Dr Sophie Rabau,
Ancienne Interne des bibliothèques de Paris
Professeur.e agrégé.e de médecine littéraire ancienne et moderne
Cheffe de clinique en lutte à l'Université de Paris 3
Compétence en phoniatrie littéraire et en médecine vétérinaire
Ordonnances littéraires

*Le nom a été changé

Tommaso W. Bertolotti, Legosophie. Petite philosophie du Lego, PUF, 2019