La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

Scènes de rue maintient la flamme
| 15 Oct 2020
C’est pas là, c’est par là, par la compagnie Galmae © Galmae

C’est pas là, c’est par là, par la compagnie Galmae © Galmae

Tiens, un festival. Après le torrent d’annulations de cet été, Scènes de rue, le festival des arts de la rue de Mulhouse, qui devait normalement se tenir à la mi-juillet, doit avoir lieu ce week-end. Une bonne nouvelle, qui ne suffira pas à dissiper la sinistrose d’une communauté artistique qui, même si elle joue en plein air, a subi de plein fouet les contraintes sanitaires, avec en point d’orgue l’annulation de son grand rendez-vous annuel de la deuxième quinzaine d’août, le festival d’Aurillac. Frédéric Rémy, le directeur artistique de Scènes de rue, est aussi, depuis 2019, aux manettes d’Aurillac et à ce titre un essentiel gardien de la flamme. Des flammes, il y en aura ce week-end à Mulhouse, avec l’Installation de feu de la compagnie Carabosse, maître du genre, et au fil d’une vingtaine de propositions à l’affiche dont une dizaine de créations. Le tout dans une atmosphère forcément moins libre, avec jauges réduites, port du masque, etc, mais sans déroger au principe de gratuité « pour un festival sous le signe des retrouvailles, du présent et de la continuité humaine et artistique indispensable à tous »

René Solis
Guide

Scènes de rue, festival des arts de la rue à Mulhouse, les 17 et 18 octobre. 

Compagnie Carabosse - Installation de feu © Vincent Muteau

Compagnie Carabosse – Installation de feu © Vincent Muteau

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

Les combats du Siècle

Autrice et metteuse en scène, Carole Thibaut raconte, dans Un siècle, l’histoire d’une ville – Montluçon – et d’une famille. Son spectacle marie avec bonheur le goût de la politique, l’art du contraste et l’humour. 

Arnaud Meunier ou le théâtre optimiste

Arnaud Meunier met en scène un Candide  pimpant, à la fois près du texte et inventif, proche de la comédie musicale. Dans un entretien, le metteur en scène revient sur ce spectacle et sur sa conception du théâtre.

Amer et Colette, d’amour et d’exil

Dans Amer M. et Colette B., un diptyque écrit et mis en scène par Joséphine Serre au théâtre de la Colline, deux vies se déploient entre Paris et Alger et entre grande et petite histoire, sur tous les tons et à tous les temps.