Bienvenue au festival In Extremis

Le printemps sera chaud au Théâtre Garonne de Toulouse. À peine remis de L’Histoire à venir (du 12 au 15 mai),  le théâtre d’art et d’essai fondé et dirigé par Jacky Ohayon lance du 17 mai au 11 juin une nouvelle édition du festival In Extremis, avec cette année en fil conducteur le thème de l’hospitalité. Quatorze propositions figurent au programme qui conjugue théâtre, danse, musique, installations. Où l’on retrouve plusieurs habitués des lieux, tel Sylvain Creuzevault qui remet une fois encore la table pour les révolutionnaires de 1848 (Banquet Capital),  Mohamed el Khatib (Gardien Party), ou encore la chorégraphe Simone Aughterlony (Remaining Strangers). À l’affiche aussi, un presque classique des arts de rue, Silence encombrant, créé en 2011 par la compagnie Kumulus. En tout quatorze propositions qui brassent le monde, avec des artistes de tous les horizons géographiques (Grèce, États-Unis, Belgique, Brésil, Israël, Suisse, Nouvelle Zélande…), adeptes du déplacement des frontières entre disciplines et entre scène et salle.  

RS

In extremis 2022-Hospitalités, Théâtre Garonne de Toulouse, du 17 mai au 11 juin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *