Toulouse, quatre jours au centre de la Terre

Plus récent que les Rendez-vous de l’histoire de Blois, L’histoire à venir, créé à Toulouse en 2017, organisé par l’université Jean-Jaurès, le théâtre Garonne, la librairie Ombres blanches et les éditions Anacharsis est un festival d’histoire et de sciences sociales « qui a pour ambition de montrer que l’histoire peut et doit nous aider à comprendre les enjeux des débats contemporains : loin d’être un récit figé et nostalgique, l’histoire est une discipline vivante. »  Illustration durant quatre jours, du 12 au 15 mai, où sous le titre « Vingt mille lieux sur la Terre », on parlera de la Syrie et de l’Ukraine, mais aussi de la place des femmes au néolithique, de l’histoire de l’eau, de l’abandon des campagnes, des pêcheurs et des pirates, des nomades et des oiseaux. « Un vagabondage tout autour de la planète, de la préhistoire à nos jours, pour comprendre ce que les lieux ont fait à notre histoire ». Avec au programme soixante-cinq rencontres et près de cent-vingt intervenants : historiens, mais aussi géographes, archéologues, sociologues, architectes, philosophes, écrivains, éditeurs, artistes, journalistes, lycéens…

RS

L’histoire à venir, « Vingt mille lieux sur la Terre », du 12 au 15 mai à Toulouse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *