La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

Clown de carnaval
| 01 Mar 2020

Insultologie Appliquée. La Terre se réchauffe, les esprits s’échauffent, les chefs d’État s’injurient : l’insulte est l’avenir d’un monde en décomposition. Chaque semaine, la preuve par l’exemple.

The Joker The Best Joker GIF - TheJoker TheBestJoker Joker2019 GIFs

Depuis quelque temps déjà, on avait le vague sentiment que la vie politique américaine s’était mise à l’heure Batman, avec des États-Unis ressemblant de plus en plus à une Gotham City géante placée sous la férule absurde et dérisoire d’un Joker caché sous les traits de Donald Trump. Le Mal triomphait peu à peu, et hélas aucun Batman dans les parages pour sortir le pays de ce marasme.

Ces dernières semaines, les primaires démocrates avaient rallumé l’espoir de voir surgir non un super héros mais au moins un Bruce Wayne. Et puis voilà quelques jours, patatras ! Un simple échange de tweets a révélé que ce que l’on assimilait à une fiction dystopique était en fait une réalité très concrète.

Tweet MikeBloomberg @realDonaldTrump

Voici l’échange :
D’un côté Michael Bloomberg, milliardaire qui veut se hisser au pouvoir en grimpant sur son gros paquet de billets verts. De l’autre, Donald Trump, autre milliardaire qu’on ne présente plus. Le premier traite le second de clown aboyeur de carnaval, le second répond au premier qu’il n’est qu’un paquet d’énergie morte et le surnomme Mini-Mike. Ce genre de dialogue ne surprendrait guère dans un comics. Dans une campagne électorale pour diriger le pays le plus puissant de la planète, il est tout simplement ahurissant.

Le débat politique, aux États-Unis comme dans un nombre croissant de pays, s’est mué en un métaphorique numéro de cirque opposant clowns maléfiques et incompétents sans convictions. Le spectacle pourrait être divertissant mais il se trouve que ce n’est plus un spectacle.

Batman Fail GIF - Batman Fail Epic GIFs

Les bonnes œuvres de fiction sont souvent prémonitoires. Il faut sans doute se reporter aux aventures de Batman, nées juste avant la deuxième guerre mondiale, pour avoir une idée de la suite des événements.

À ceci près que dans le comics le Bien finit par triompher, alors qu’aujourd’hui on n’est plus sûr de rien.

Édouard Launet
Insultologie appliquée

[ttfmp_post_list id= »postlist_95″ columns= »3″ type= »post » sortby= »date-asc » count= »-1″ offset= »0″ taxonomy= »category:insultologie-appliquee » show_title= »1″ show_date= »1″ show_excerpt= »0″ excerpt_length= »default » show_author= »0″ show_categories= »0″ show_tags= »0″ show_comments= »0″ exclude_current= »0″ thumbnail= »top » aspect= »square » paginate= »0″ arrows= »1″ dots= »1″ autoplay= »1″ delay= »6000″ transition= »scrollHorz »]

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

Insulter l’avenir

Fini le petit confort et le grand inconfort du confinement. Retour au monde d’avant, en pire bien entendu. Une sidération durable s’annonce : celle qui va frapper quand nous aurons le nez dans la facture économique et sociale.

Un sacré bordel

Rien ne va plus entre le Président et son Premier ministre. Les nerfs sont à vifs, les enjeux énormes, les responsabilités écrasantes. À preuve, ce violent échange qui a eu lieu la semaine dernière dans le Jardin d’hiver de l’Élysée.

Espèce de pangolin ! 

Il y a au moins un événement culturel dont la pandémie n’a pas eu la peau : la Journée Mondiale du Pangolin. Elle se tient chaque année le troisième samedi de février. En 2020, sa neuvième édition est tout juste passée entre les gouttes.

Godwin, nom de Dieu !

Le chemin qui va du coronavirus à la Shoah est étroit, tortueux et improbable. Pourtant, la pandémie a vite atteint le point Godwin, ce moment où, dans tout débat, les adversaires finissent par s’injurier en se jetant à la figure des allusions à l’Allemagne nazie.

Offense du chef de l’État

La visite d’Emmanuel Macron chez le professeur Didier Raoult, jeudi dernier à Marseille, s’est extrêmement mal passée. Un témoin a saisi ce bref échange entre les deux hommes à l’arrivée du convoi présidentiel. Le chef de l’État semblait passablement énervé.