La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

Kaïros
| 14 Jan 2021

c’est un matin d’hiver ordinaire on est
sur la pente de la nuit qui mène
au travail on se demande
mais un instant
à quelle classe
moyenne on appartient et puis
on tourne la tête vers
l’exubérance feuillue
d’une patate germée en murmurant
que faire de la vie qu’on a donnée
reçue
ce serait l’occasion
à saisir ou à manquer mais l’occasion
de reprendre l’escalade interrompue
parfois depuis longtemps
de sa hauteur
la possibilité de l’ascension
des hauts de soi
c’est un matin d’hiver mais
on est seul
avec tous il va
neiger

Kaïros - Photo © Frédéric Teillard

Frédéric Teillard
Microscopies

[ttfmp_post_list id= »postlist_436″ columns= »3″ type= »post » sortby= »date-desc » count= »-1″ offset= »0″ taxonomy= »category:microscopies » show_title= »1″ show_date= »1″ show_excerpt= »0″ excerpt_length= »default » show_author= »0″ show_categories= »0″ show_tags= »0″ show_comments= »0″ exclude_current= »1″ thumbnail= »top » aspect= »landscape » paginate= »0″ arrows= »1″ dots= »1″ autoplay= »1″ delay= »6000″ transition= »scrollHorz »]

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

De la connaissance matriochka

savoir qu’au pied de la colline
l’océan qu’on voit bat contient déjà
ne plus savoir
qu’au pied de la colline
l’océan bat
et savoir qu’au pied
de la colline