La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

Festival Paris ne finit jamais
| 14 Juin 2020

#guide

 

 

Paris ne finit jamais n’est pas seulement le titre d’un roman autobiographique de Enrique Vila-Matas, c’est aussi le nom d’un festival conçu pour promouvoir la littérature hispanophone. Prévu du 15 au 30 juin, il est maintenu via Internet et propose quinze rendez-vous avec des auteurs, mais aussi des cinéastes, des universitaires, des traducteurs, des éditeurs. Avec en ouverture une conférence de Jean-Luc Nancy intitulée L’idée de littérature, les lumières de l’imagination. On pourra tous les soirs à 19h30 se connecter au site du festival pour y suivre la rencontre du jour. Au programme également, l’attribution de plusieurs prix. En attendant une édition non-virtuelle, en 2021…

Festival Paris ne finit jamais, du 15 au 30 juin 2020. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

Mon prénom est une ancre

Le spectacle “Fuck Me” de la chorégraphe argentine Marina Otero ne cesse de nous entraîner sur des fausses pistes… qui sont loin de mener nulle part.

Au cœur du voyage interdit, par Dennis Kamerun

Dans « Les héros du quotidien », l’auteur camerounais Dennis Kamerun nous entraîne dans le voyage migratoire vers l’Europe que tant entreprennent au risque de leur vie. Ce roman-témoignage est le tableau effarant d’un monde que l’on voudrait hors de ce monde, mais qui est bel et bien le nôtre.

Les livres et le capital

Dans Brève histoire de la concentration dans le monde du livre (Libertalia), Jean-Yves Mollier montre que la récente tentative de fusion entre Hachette et Editis n’est que le nouvel avatar d’une longue histoire.

Hospitalière Chartreuse

Du 20 au 23 juillet, la Chartreuse de Villeneuve-Lès-Avignon (Centre National des Écritures du Spectacle) accueille avec la Maison Antoine Vitez un cycle de lectures et de rencontres intitulées « De l’urgence de l’hospitalité ».