La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

Les arts de la rue en circulation alternée
| 17 Juil 2021

Feu ! ! !, par la Compagnie La Machine, l’un des spectacles de Scènes de rue à Mulhouse

En attendant le retour d’un festival d’Aurillac grand format (en août 2022), les artistes de rue doivent se contenter de manifestations moins massives. Si Chalon dans la rue est toujours prévu du 21 au 25 juillet, le respect des nouvelles contraintes  -notamment l’obligation d’être muni d’un pass sanitaire pour assister à tout spectacle rassemblant plus de cinquante personnes- pourrait être compliqué à gérer pour les organisateurs et difficilement conciliable avec l’atmosphère festive de la manifestation.
Directeur du festival d’Aurillac, Frédéric Rémy avait pris les devants en choisissant dès le mois de février de transformer l’édition 2021 du Festival international de théâtre de rue en Rencontres professionnelles, avec peu ou pas de public. Mais le même Frédéric Rémy, qui dirige aussi à Mulhouse le festival Scènes de rue, a maintenu le rendez-vous de cette année, du 15 au 18 juillet. Avec au menu une dizaine de créations, dont le Continent de Komplex Capharnaüm, Doliba par la Compagnie Azimuts, Punchline de la Compagnie Aleas, Perikoptô par La Débordante ou un Richard III par Les Batteurs de pavé. Une trentaine de propositions en tout, pour une manifestation qui se revendique « à échelle humaine ».

René Solis
Guide

TRIPOTES_LA_CIE_Encore_une_fois ©Tom_Leentjes

Encore une fois, par les Hispano-suisses volants de Tripotes La Compagnie

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

Les combats du Siècle

Autrice et metteuse en scène, Carole Thibaut raconte, dans Un siècle, l’histoire d’une ville – Montluçon – et d’une famille. Son spectacle marie avec bonheur le goût de la politique, l’art du contraste et l’humour. 

Arnaud Meunier ou le théâtre optimiste

Arnaud Meunier met en scène un Candide  pimpant, à la fois près du texte et inventif, proche de la comédie musicale. Dans un entretien, le metteur en scène revient sur ce spectacle et sur sa conception du théâtre.

Amer et Colette, d’amour et d’exil

Dans Amer M. et Colette B., un diptyque écrit et mis en scène par Joséphine Serre au théâtre de la Colline, deux vies se déploient entre Paris et Alger et entre grande et petite histoire, sur tous les tons et à tous les temps. 

À lire également