Guide
Les choix de délibéré

Au Lucernaire, c’est l’Enfer au Paradis. À Roubaix, on plonge dans le Grand Bain : que du beau monde, et l’on peut s’immerger sans risque de couler. À la Ménagerie de Verre, le festival Étrange Cargo regarde du côté du cinéma, tire la danse vers le théâtre et renoue avec l’art performance. Le festival Concordan(s)e fait le lien entre la littérature et la danse. La Villette devient 100% Afrique et afropunk. Ouverte sur l’Europe et l’Afrique, une biennale de la danse dans le Val-de-Marne. Un festival de danse pour les kids. Des photos de mode, des jardins fertiles et des jeux en veux-tu en voilà. Et sinon, il reste toujours la fraternité du zinc. 
Suivez le guide !

2017, Année terrible
Réduction du stress

par Édouard Launet
La 19e Conférence internationale sur la réduction du stress oxydant, la balance redox et les antioxydants s’est tenue la semaine dernière à Paris. Deux des congressistes partageaient une chambre à l’Hôtel des Grands Hommes, établissement de la place du Panthéon décoré dans un style Empire. Après avoir présenté une communication intitulée « La longévité peut-elle être modulée par des facteurs exogènes ? », puis mangé un épouvantable canard laqué rue de la Huchette, Franck et Gérard sont rentrés à l’hôtel un peu éméchés. Ils ont regardé BFM d’un oeil vague en buvant les mignonnettes d’alcool du mini-bar, puis ils se sont mis à parler politique. Et puis soudain, une phrase, signée Emmanuel Macron « Ce que nous avons en commun, c’est une ambition folle. Cette volonté d’accéder à l’universel est un projet qui nous dépasse. » (Lire l’article)

Théâtre
Soudain la vérité

par René Solis
Soudain l'été dernier. Une mise en scène de Stéphane Braunschweig. Jean-Baptiste Anoumon, Virginie Colemyn et Marie Rémond © Thierry DepagneSur la scène de l’Odéon, troncs, lianes, plantes carnivores et fleurs vénéneuses se disputent un enclos tropical à l’abandon, projection organique du chaos régnant dans la tête de Sébastien, le poète improductif dont la mort, soudain l’été dernier, obsède les personnages de la pièce de Tennessee Williams dont Stéphane Braunschweig signe la mise en scène. (Lire l’article)

Le nombre imaginaire
Kether et Calabi-Yau

par Yannick Cras
Il est facile à l’esprit fort de se moquer des amateurs d’horoscope, de voyance, de martingales et de numérologie. On ne s’en prive pas toujours dans ces lignes, et il ne faut certes pas bouder son plaisir, mais évitons tout de même d’y céder au point de passer à côté de quelques aspects très profonds et respectables de la nature humaine qui se cachent derrière ces pratiques, et auxquels le scientifique n’échappe pas plus qu’un autre (par ailleurs, un économiste du FMI qui se moque d’un astrologue, c’est à mon sens l’Hôpital Robert Debré qui se moque de la bande Velpeau – mais c’est un autre sujet). Et tout d’abord, où est le mal à chercher une explication simple et lisible au monde brouillon, imprévisible, encombré et globalement plutôt mal fichu qui nous entoure et dirige nos vies ? Puis, n’oublions pas que qu’il n’y aurait pas eu d’astronomie sans astrologie, ni de chimie sans alchimie, ni de médicaments sans herboristes, ni de physique sans métaphysique. (Lire l’article)

Danse
Trisha Brown tire son irrévérence

par Marie-Christine Vernay
Trisha Brown © Lourdes DelgadoLa danseuse et chorégraphe américaine Trisha Brown est décédée. D’une parfaite élégance décalée, à l’américaine, robe longue et baskets pour des cocktails d’après-première, elle savait aussi se souiller au sol en dessinant des trajectoires sur un papier blanc. Elle était peintre. Elle traçait. (Lire l’article)

L’ABéCéDaire

de Pierre Teboul

Le coin des traîtres
Changer de camp

par René Solis
Traduttore traditore… Que le traducteur soit un « traître », cela semble relever de l’évidence ; quels que soient l’effort, la fidélité, le talent qu’il y met, une traduction est toujours une « trahison » du texte original, dont il serait impossible de rendre toute la richesse… Une fois ce constat dressé, tout semble dit ou presque. Sauf si l’on entend l’expression différemment. Un traître trahit sa famille, ses amis, son amour, ses idées, son parti, sa patrie ; il change de camp. Si le traducteur est un traître, n’est-ce pas d’abord à sa propre langue ? (Lire l’article)

Diogène en banlieue
Évaluation

par Gilles Pétel
Ce jour-là, j’arrivai en cours avec cinq bonnes minutes de retard. Les élèves m’attendaient dans le couloir, agités et bruyants. Le coup de fil passé au lycée ne leur avait pas été communiqué. Certains se préparaient déjà à repartir chez eux. En classe, il me fallut encore cinq minutes pour rétablir le calme. Les élèves ne paraissaient guère disponibles, la faute à mon retard sans doute, à leur jeunesse peut-être, à la philosophie aussi. C’est du moins ce que j’imaginais quand je me rappelai soudain que je leur avais demandé de me rendre un devoir. (Lire l’article)