Guide
Les choix de délibéré

Le livre que Roger Planchon n’a jamais écrit, imaginé par Michel Bataillon. Un abécédaire de Jean-François Revel. Un roman de l’Argentin Ricardo Piglia. Deux BD pour exorciser l’horreur. De la danse contemporaine et des micro-performances à Paris. Un drôle de puzzle au Théâtre de La Colline. Un grand chaos émotionnel au Théâtre Gérard Philipe. Une exposition d’Éric Jourdan à la galerie Granville. Dans les salles obscures, un stupéfiant mélo fantastique et un thriller français inspiré par les cauchemars hitchcockiens. À voir partout en France, La Sociale, récit d’une histoire aujourd’hui trop oubliée. Et en attendant, tous à la plage ! 
Suivez le guide !

Footbologies
La parenthèse enchantée

par Sébastien Rutés
Le mercato d’hiver est à la saison de football ce que l’Avent est à l’année liturgique : la période sacrée qui annonce le renouveau. Naissance du Christ dans un cas, résurrection des équipes moribondes par le miracle des transferts dans l’autre. Ce n’est pas pour rien que le mercato d’hiver débute le 1er janvier : nouvelle année, nouvelle équipe. Avec un mois de décalage, les clubs sacrifient à un rituel qui remonte aux temps païens : ils font peau neuve. Un monde de rumeurs s’est substitué provisoirement à la réalité, un beau conte de fée peuplé de lutins, de Rois mages et de stars du ballon rond, auquel tous font semblant de croire. L’esprit de Noël souffle sur la Ligue 1… et le Père Fouettard pendant ce temps ? (Lire l’article)

Histoire
Roque Dalton, correspondance clandestine

par Horacio Castellanos Moya
Roque Dalton, correspondance clandestineLe romancier salvadorien Horacio Castallanos Moya revient sur un épisode de l’histoire de son pays : l’assassinat, en mai 1975, du poète Roque Dalton par ses compagnons d’armes de l’ERP (Armée révolutionnaire du peuple). Son récit de la découverte inattendue de lettres inédites de l’écrivain guérillero est construit comme une enquête, historique et littéraire, et aussi comme l’hommage, à quarante ans de distance, d’un écrivain à un autre écrivain, mort sans sépulture et dont les assassins n’ont jamais été jugés. (Lire le chapitre 1)

Passage frontalier - “Everything architecture” par l'agence belge basée a Bruxelles OFFICE, Kersten Geers et David Van Severen

Architecture
Office déplace les murs

par Anne-Marie Fèvre
En invitant l’agence belge Office, le centre Arc en Rêve de Bordeaux revient aux fondements de l’architecture. « Everything architecture, affirment ces minimalistes dans leur exposition monographique, en défendant une écriture simple, des formes géométriques, une économie de moyens et de judicieux déplacements de frontières, de limites des contraintes. Pour mieux se situer avec rigueur dans le monde bavard et confus, avec leur « presque rien d’architecture » tel un nuage illusionniste. (Lire l’article)

Caméras suggestives
Passengers, la SF lost in space

par Thomas Gayrard
La science-fiction n’en finit plus de renaître sur les écrans, et l’on ne peut que se réjouir de se laisser ainsi emporter à nouveau de l’autre côté du miroir du temps et de l’espace. Dernier né de la nouvelle science-fiction hollywoodienne, Passengers, le film de Morten Tyldum, avec Chris Patt et Jennifer Lawrence, robinsonnade qui tourne à la rom-com entre le beau gosse et la star bombasse de service, s’avère-t-il à la hauteur de son genre, miroir déformant de notre condition humaine ? Que fait-il de sa situation de départ, aussi anxiogène que prometteuse : un colon du futur, sorti de son sommeil artificiel 90 ans avant destination, et condamné à vieillir et mourir seul dans un vaisseau dont il est le seul passager réveillé ? Pourtant, le voyage partait plutôt bien…  (Lire l’article)

Chroniques avéryennes
Cock-a-Doodle-Dog

par Nicolas Witkowski
Tex Avery, Cock-a-Doodle-Dog (analyse par Nicolas Witkowski)Le secret de Tex Avery, c’est la construction, la disposition des gags les uns par rapport aux autres, et leur enchaînement. Les gags étaient déjà là depuis longtemps. Beaucoup se trouvent dans la période Warner, mais à l’état d’éléments dispersés, de spot gags. Ce n’est qu’à la MGM, autour de 1950, qu’ils s’assemblent selon la logique sémiophysique, comme les pièces d’un puzzle, pour constituer des touts précisément scénarisés et parfaitement cohérents. (Lire l’article)

L’ABéCéDaire

de Pierre Teboul

Ordonnances littéraires
Éric Pessan
pour faire face
aux roses bleues

par Nathalie Peyrebonne
Le nouveau logo de campagne du FN pour 2017 est une rose bleue. Autant dire une aberration, car une rose bleue, ça n’existe pas naturellement. Et dépourvue d’épines, cela va sans dire. Le dernier roman d’Eric Pessan, La Nuit du second tour (Albin Michel), met en scène l’errance de deux personnages lors d’une nuit décisive, celle du second tour des élections présidentielles en France. Une nuit bourrée d’épines.
(Lire l’article)

Diogène en banlieue
L’art et la question

par Gilles Pétel
Nouveau chapitre d’une chronique consacrée aux heurs et malheurs d’un prof de philo aux confins du système scolaire : Au lycée de Z, ce jour-là, j’espérais pouvoir conclure mon cours sur le mystère de l’art. Dans la classe l’ambiance se tendait peu à peu. La question  passionnait maintenant les élèves. Louis défendait une position qui allait susciter une polémique. Selon lui, il n’existait aucun mystère. « On peut tout expliquer, Monsieur. Les mystères, quelle blague ! » Et Dieu dans tout ça ? Les débats allaient bon train quand soudain… (Lire l’article)

Degré zéro
Un marcheur à New York
Journal d’exploration urbaine

par Antoine de Baecque
La Hudson River Walk est régulièrement entrecoupée des « camps » d’activités que l’on propose ici par âges et par races : il y a les dog-run, les baby-run et les ado-run, à savoir ces espaces clos, absolument réservés – « no dog without man, no man without dog » – à l’activité de ces catégories bien ciblées (et nombreuses) de la population new-yorkaise. Dans les dog-run, les propriétaires font courir leurs créatures, divisées en deux sous-catégories, big dog et small dog, qui ne se croisent pas. Dans les baby-run, ils font jouer leurs créatures, dont les espaces et les jeux sont divisées en deux sous-catégories : 3-5 ans et 6-10 ans. Dans les ado-run, les créatures jouent toutes seules : « no parents with ado ». (Chapitre 14)

2017, Année terrible
Liberté

par Édouard Launet
“Liberté” par Edouard LaunetJeudi 12 janvier 2017, 23h45. Large sourire aux lèvres, Benoît Hamon sort du plateau où le premier débat de la primaire de la Belle Alliance a réussi, grâce à la radio-télédiffusion et l’habileté rhétorique de ses participants, à endormir une partie de la France. Dans un coin du studio de la Plaine Saint-Denis, l’équipe de Hamon a succombé à cette séance d’hypnose nationale. (Lire l’article)



 

Théâtre
La Mouette, ou comment l’oublier

par René Solis
Il n’y pas foule dans la salle transformable du théâtre de Nanterre-Amandiers, et il n’est pas sûr que le spectacle d’Hubert Colas fasse le plein au théâtre Paul Éluard de Choisy-le-Roi où il est programmé le 26 janvier. Cela s’explique, Une mouette et autres cas d’espèces n’est pas une franche réussite. Mais c’est injuste, la scénographie est inventive, les acteurs talentueux, et la mise en scène d’Hubert Colas ne verse jamais dans la médiocrité. (Lire l’article)