La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

Manchots
par  

Les manchots, ces oiseaux étranges venus d’un autre continent… Leur destination : délibéré. Leur but : en faire leur univers. Arnaud Hédouin les a vus. Pour lui, tout a commencé devant une page blanche, sur l’écran poussiéreux d’un vieil ordinateur, alors qu’il cherchait l’inspiration que jamais il ne trouva. Cela a commencé par la photo d’un piaf tirée du passé et par un homme resté trop longtemps sans dormir pour continuer à jouer au démineur. Cela a commencé par l’échouage d’un iceberg venu on ne sait d’où. Maintenant l’auteur de cette chronique sait que les manchots sont là, qu’ils ont pris forme aviaire, et qu’il lui faut convaincre un monde incrédule que le cauchemar a déjà commencé…

Kiviak

Kiviak

Noël s’en vient et les réjouissances du réveillon avec lui. À cette occasion, pimentez un peu le festin familial en proposant à vos convives un plat venu du Nord, presque du pays du Père Noël. Un plat du Groenland nommé kiviak, une spécialité culinaire inuit.

Les manchots de Gerald T. Cutland, cuistot de l’Antarctique

Les manchots de Gerald T. Cutland, cuistot de l’Antarctique

Pendant sa mission polaire, Gerry Cutland, cuistot de la « Station F », a eu la bonne idée de rédiger un petit livre dans lequel il décrit les recettes de tous les brouets qu’il parvenait à mitonner dans le local lui tenant lieu de cuisine. Des plats dont se bâfraient jour après jour les hommes qui plaçaient en lui leurs espoirs de survie.

La position du baiser cloacal

La position du baiser cloacal

Le cloaque est aux piafs ce que serait, chez l’humain, l’anus, l’urètre, le phallus ou le vagin, réunis en un: une sorte de presque-tout-en-un aberrant qui justifie à lui seul l’intérêt qu’on lui portera dans ce court billet.

La glande uropygienne (Glandula uropygialis)

La glande uropygienne (Glandula uropygialis)

Chez la quasi-totalité des oiseaux, et notamment chez les manchots se remarque une glande sise à courte distance du croupion. Les savants aviaires la désignent sous le nom de glande uropygienne, ou mieux encore glandula uropygialis, qui sécrète une huile essentielle à la survie des emplumés.

Le Pingouin ou la révolution avortée

Le Pingouin ou la révolution avortée

En 1907, Apollinaire et Picasso projetaient de réaliser ensemble un bestiaire, avec des poèmes du premier en regard de dessins du second. Il en reste une sérigraphie, un Pingouin tracé d’un seul trait. Si le projet avait abouti, l’histoire de l’art n’aurait peut-être pas été la même…

La patte ou la bourse

La patte ou la bourse

Quand, à l’aube du XXe siècle, le marin James Paton transforme la patte d’un manchot en porte-monnaie lors de ses veillées en Antarctique, il est loin d’imaginer que son “œuvre”, collectée par un musée, témoignera plus d’un siècle plus tard de la condition de l’homme moderne et désœuvré dans la glace.

Dugenou en Antartique

Dugenou en Antartique

Pas la peine de se moquer de la démarche des manchots, raides comme des piquets et oscillant comme des bateaux ivres. C’est juste qu’on les croit debout alors qu’anatomie oblige, ils sont accroupis.

Au Manchot qui lit !

Au Manchot qui lit !

Pour des millions de lecteurs à travers le monde, le manchot est d’abord un logo. Celui de la vénérable maison d’édition britannique Penguins Book, fondée à Londres en 1935 et pionnière du livre de poche. 
Poopal Velocity

Poopal Velocity

Une des grandes questions que se posent les chercheurs de l’Antarctique est celle de la vitesse d’éjection de la merde d’un manchot. Ne riez pas, l’enjeu est plus crucial que vous ne l’imaginez.

À lire également

Galois du plus fort

Galois du plus fort

– Il me semble que nous disposons de nouvelles bases de nature, je l’espère, à nous permettre de résoudre nos problèmes en suspens. Qu’en dites-vous, Maître ?
– Oui, je le pense. Je vous félicite, vraiment bravo… Cependant…

10 – Pour lendemains de cuite

10 – Pour lendemains de cuite

Mal écrites, mal jouées, mal réalisées: ce sont les séries nanars. Il faut en voir quelques-unes pour mieux apprécier les autres. On ne va pas nécessairement jusqu’au bout de la première saison, ni même du premier épisode parfois, mais il est possible d’y prendre un plaisir pervers un lendemain de cuite…

La conteuse aux pieds nus

La conteuse aux pieds nus

« Une nuit à travers la neige » est adaptée de « L’Homme qui rit » de Victor Hugo par Ariane Pawin. Du conte, du théâtre-récit, du mime, de la peinture aussi grâce aux lumière de Marien Tillet. Et une petite forme qui n’a rien de mineure.