La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

Mot à mot
par  

Une expression toute faite ? Un mot à la mode ? Un lapsus ? Le titre d’un film ou d’un roman ? Une phrase entendue dans le métro, à la sauvette ? Les mots de notre quotidien, anodins ou loufoques, parfois nous font de loin un petit clin d’œil, pour nous inviter à aller y voir de plus près. Mot à mot, une chronique pour suivre à la trace nos mots et leurs pérégrinations imaginaires.

Ne ressembler à rien

Ne ressembler à rien

Peut-on ne ressembler à rien?  Certainement, puisque l’expression existe. Mais quels sont les hommes, pardon les femmes, dont on dit, ou pire, qui disent d’elles-mêmes qu’elle ne ressemblent (plus) à rien ?
Se couler dans le moule

Se couler dans le moule

Le verbe couler ouvre sur d’agréables perspectives. Qui ne rêve de « se la couler douce » ? ou de « couler des jours heureux » ? Sauf qu’on dit aussi : se couler dans le moule ». Tout de suite moins engageant, non ?
Adultère

Adultère

Aucun doute, la définition du mot adultère va et vient selon les mentalités, les codes moraux et les époques. Et le passage par un moteur de recherche ajoute du piquant à la question… 
L’astérisque ***

L’astérisque ***

Que signifie l’astérisque, ce petit signe étoilé qui fait partie des caractères spéciaux ? Et quel est son rapport avec un certain héros et certains procédés de la bande dessinée ???
Cache-cache

Cache-cache

La règle est simple : plusieurs personnes se cachent, une autre doit les découvrir. Mais imaginons un jeu de cache-cache où TOUS les joueurs se cacheraient. C’est ce qui nous pend au nez avec le port du masque-cache-col, nouvel accessoire de mode que nous ne quittons plus.
Stigmates (II)

Stigmates (II)

Le Dormeur du Val, avec ses deux trous rouges au côté droit, ne serait-il pas un saint ? Et d’abord, que sont donc ces deux trous ? Comme toujours, les mots en disent davantage que ce que l’on pense.
Stigmates (I)

Stigmates (I)

Le pape continue de canoniser. Quel est le profil des candidat·e·s et, surtout, des élu·e·s ? Comment faire pour devenir sainte ? Il faut en avoir bavé, certes, mais encore ? Comment transformer ses faiblesses en atouts ? Et le jeu vaut-il la chandelle ?
Cookies

Cookies

Il fait froid, Noël approche : tous aux fourneaux sur Internet ! Et qui trouve-t-on, je vous le demande, sur les sites d’achat — même si on ne veut rien acheter — ou sur les sites d’information, qui trouve-t-on là, à nous attendre, avec leur petite gueule enfarinée ? Les cookies !!!
Accident voyageur

Accident voyageur

La langue de bois est à la fois rigide – normal, c’est du bois – et serpentine : elle zigzague entre les mots ne va jamais droit au but. Elle n’appelle pas un chat un chat, comme on dit. Sa fonction est de ne pas dire les choses comme elles sont.
Drelin-Drelin

Drelin-Drelin

Drelin-Drelin, bientôt Noël. Prétexte pour un petit voyage sur la planète des onomatopées. Avec des escales inattendues. Ainsi, quel rapport entre toc toc toc et Jair Bolsonaro, le président brésilien ? Attention, une onomatopée peut en révéler une autre.
Pro Pro Pro

Pro Pro Pro

Le PRO, rien à dire, est à la mode. Combattif, individualiste, il se projette en avant, et vise l’excellence. Il nous pousse, c’est bien ça, à avancer et, tant qu’à faire, nous incite même à être en avance. Sur quoi ? Sur tout. C’est peut-être bien là le problème. 
Les degrés de la folie

Les degrés de la folie

Doux dingue, imbécile heureux ou fou furieux. Apprenons à distinguer trois degrés de la folie illustrés par trois personnages historiques : Gandhi, Jésus-Christ et Donald Trump. Les deux premiers ne mordent pas. 
La Toussaint

La Toussaint

Qui dit Toussaint dit cimetière. Qui dit cimetière dit Père Lachaise. Pas très distingué comme nom : ça fait penser à la Mère Michel et à une chaise percée. Une association qui a sa logique, quand on y pense…
Antonyme

Antonyme

“Le sommeil de la raison engendre des monstres” est le titre d’une gravure de Goya. Le dessin autant que son titre sont d’actualité. Ils sont aussi le point de départ d’un Mot à mot qui commence par un exercice délicat : dire un mot pour un autre.

À lire également

Galois du plus fort

Galois du plus fort

– Il me semble que nous disposons de nouvelles bases de nature, je l’espère, à nous permettre de résoudre nos problèmes en suspens. Qu’en dites-vous, Maître ?
– Oui, je le pense. Je vous félicite, vraiment bravo… Cependant…

10 – Pour lendemains de cuite

10 – Pour lendemains de cuite

Mal écrites, mal jouées, mal réalisées: ce sont les séries nanars. Il faut en voir quelques-unes pour mieux apprécier les autres. On ne va pas nécessairement jusqu’au bout de la première saison, ni même du premier épisode parfois, mais il est possible d’y prendre un plaisir pervers un lendemain de cuite…

La conteuse aux pieds nus

La conteuse aux pieds nus

« Une nuit à travers la neige » est adaptée de « L’Homme qui rit » de Victor Hugo par Ariane Pawin. Du conte, du théâtre-récit, du mime, de la peinture aussi grâce aux lumière de Marien Tillet. Et une petite forme qui n’a rien de mineure.