La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

La revue culturelle critique qui fait des choix délibérés.

| 28 Mai 2021

2015 - Les Zurbains vous souhaitent une excellente nouvelle année © Famille urbain

2015 - Les Zurbains vous souhaitent une excellente nouvelle année © Famille urbain

La petite voix de Françoise qui s’obstine jusqu’à l’absurde à rester optimiste malgré l’amoncellement des menaces nous fit sourire, voire éclater d’un rire de David contre Goliath. Une des années les plus tristes de l’histoire de France, surtout pour les dessinateurs qui s’obstinaient à rire, s’ouvrait sur une des cartes les plus drôles des Zurbains: nous avions par avance appris à résister à ce qui allait se passer.

***

Tapie dans l’ombre telle un fauve, la Censure ne meurt jamais mais attend son heure pour couper les ailes des génies emportés dans l’élan de la création. Quatorze ans après son premier assaut, en 2001, voici que resurgit le bureau de la Censure de Bénédigues pour tuer dans l’œuf le projet magnifique tout autant que salutaire d’épingler quelques nuisibles de la classe politique française. On plaint l’artiste frustré par son épouse qui entend ménager la sensibilité de ses amies. Ses amies ? Son épouse ? Toujours la faute des femmes trop sensibles ? Ce refrain me dit quelque chose, mais chut…Il ne manquerait plus que l’on me censure…

© Famille Urbain
Reproduction des images soumise à autorisation

Texte : Sophie Rabau

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

2019

Pour l’année 2019, les amis des Zurbains n’ont pas reçu de carte de vœux mais un mot écrit à la main par Michel. Il explique qu’il doit tout consacrer toutes ses forces à résister à une (saloperie de) leucémie.

2018

De nouveaux ennemis menaçants sont apparus. Ils ont nom glyphosate et particules fines, d’un côté, leucémie, embolie et alzheimer, de l’autre.

2016

Quand 2015 s’acheva enfin, un mois et demi à peine après des attentats qui blessèrent et tuèrent les Parisiens au cœur de la ville, beaucoup poussèrent un soupir de soulagement.

2014

Au début de l’année 2014 on s’apprête à fêter les cent ans de la Grande guerre, celle de 14-18.