1987

De 1962 à 2018, Michel Urbain et Françoise Urbain-Lambert ont envoyé à leurs proches des cartes de vœux. Moitié chronique familiale, moitié dessin d’actualité, elles offrent un parcours à travers cinquante ans d’histoire politique, sociale et humaine.

 

Les vœux des Z’Urbains

 

1987

 

Les vœux des Z´Urbains - 1985 © Famille Urbain

Les vœux des Z´Urbains - 1985 © Famille Urbain

Les vœux des Z´Urbains - 1985 © Famille Urbain

On la craignait pour 1986. La cohabitation est venue et a commencé ses ravages : François Léotard, ministre de la Culture dans le premier gouvernement de cohabitation, a annoncé au mois de mai que la plus ancienne chaîne de la télévision publique française : Télé France 1, mieux connue sous le nom de TF1 est objet d’une offre publique de vente, autrement appelée privatisation – même chose pour la 6ème chaîne. On a bien besoin d’une offre publique de vœux pour s’en remettre et la voici qui vient de chez les Z’Urbains, où on n’est plus que quatre : Anne et François sont partis s’installer ailleurs et en vertu d’une règle non écrite dont on observe ici la première manifestation, seuls figurent sur la carte les occupants de la grande maison de Bénédigues. Cette règle connaîtra toutefois quelques exceptions.

 

Les vœux des Z’Urbains

© Famille Urbain
Reproduction des images soumise à autorisation

Texte : Sophie Rabau